Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeath Invoker › Necromancy, Damnation, Revenge

Death Invoker › Necromancy, Damnation, Revenge

vinyl 45t • 3 titres • 12:11 min

  • 1Magnificent Invocation (Intro)02:16
  • 2Witches Hammer05:01
  • 3Destroy the Cross04:54

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Enregistré à l'Amon Studio et au Nativo Studio, janvier-juin 2014. Mixé en mars 2015 par L. A. Mejia.

line up

Morbid Devastator (basse, voix), Unholy Perversor (guitare), Bestial Lust (batterie)

remarques

Première édition vinyle 7'' coédité par Pictures from Hell et Sociedade Dos Mortos. Réédition cassette en 2020 par Nihilistic Holocaust. Disponible également sur bandcamp. Illustration par Jenglot Hitam.
Sorti initialement en format 7 pouces, qui n'étais pas adapté à la longueur de tous les titres ! L'EP est aujourd'hui écoutable sur cassette ou bandcamp, intégrant le morceau "Divination through Death Spirits" qui avait donc été écarté de l'édition originale faute de place...

chronique

Dans les sous-sous-genres qui jamais ne me lassent, il y a celui qui manie la célérité du thrash, la noirceur ou la morbidité de ce qu’on appelle le death, qui si l'on écoute les premiers exemplaires du genre ont été un jour unifié sous le même drapeau avant que quinze journaleux ou patrons de labels créent les étiquettes idoines et que la tour de Babel soit éparpillée aux quatre vents… le thrash / black, thrash / death, et toutes les autres combinaisons que vous apprécierez le mieux sont également des musiques qui sont parmi les plus internationalisées à mon humble avis, notamment en Amérique Latine, qui regorge de groupes parmi les plus gorets du genre ! Ici, nous avons affaire à Death Invoker, groupe péruvien qui sort régulièrement EP, splits et démo depuis maintenant quinze ans, et qu'on imagine aisément écumer les deux trois clubs ou caves à infernal bestias perdues dans la jungle urbaine de Lima. Sur ce mini album, deux morceaux réels sont offerts au cornu, plus une introduction de la mort de la crypte comme la tradition le veut : ceux-ci cochent toutes les cases de ma satisfaction quand j’écoute ce genre de chose… réverb à fond sur voix de tabagique en pleine descente, son de garage où les cymbales semblent être balancées à la tronche de l’auditeur, temps speed bien ficelés, breaks pour beugler « hey hey » avant les mosh parts et les solos de l’enfer, enfin tout ici pue le cimetière et donne envie de secouer la tête, les mains accrochés à une croix en pierre, tout en faisant attention à ne pas faire tomber les cartouchières ! Une certaine idée de l’extase, quelque sorte, et je vais pas m'en priver, rogntudju™ !

note       Publiée le jeudi 11 février 2021

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Necromancy, Damnation, Revenge".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Necromancy, Damnation, Revenge".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Necromancy, Damnation, Revenge".