Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSki Mask Troopaz › Ski Mask Troopaz

Ski Mask Troopaz › Ski Mask Troopaz

k7 • 8 titres • 26:43 min

  • Face A
  • 1Skimask Intro0:58
  • 2Sticc Up3:25 [featuring AK]
  • 3Don't Fucc Up2:49 [featuring Z-Dogg & Big Hill]
  • 4Violence3:04
  • 5Talk Yo Ass Off3:12 [featuring Z-Dogg, Big Hill & AK]
  • Face B
  • 6Change Of Plans4:28 [featuring Lil Debo & Lil Gin]
  • 7Sniperz3:54 [featuring Tupe & Big Red]
  • 8Haters & Traitors4:53

enregistrement

Non renseigné

line up

Big Hill (production, rap featuring), Kingpin Skinny Pimp (production), Mista Playa Dre (rap), Killamac (rap), So Serious (rap), Steve Pettis (production)

Musiciens additionnels : AK, Z-Dogg, Lil Debo, Lil Gin, Tupe, Big Red (rap featurings)

remarques

Pas de pochette officielle, mais j'ai pour une fois l'occasion de choisir un visuel classe : la première pochette est celle de la réédition bootleg de 2018 par Neons Publishing.

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
gangsta rap / memphis rap

« Ski Mask Troopaz » est une sale histoire. Il s'agit d'une des rares cassettes d'un petit groupe composé de Killamac, Mista Playa Dre et So Serious, trois obscures petites frappes affiliées à la Gimisum Family, groupuscule aux frontières dures à définir, pour une fois (à Memphis) plus centré sur les flows que la production. Les Ski Mask Troopaz bénéficient ici du concours d'autres rappeurs du crew, dont se détachent le juvénile mais glaçant Lil Gin et le charismatique Lil Debo, avec sa voix de grosse brute. Un véritable cluster de tueurs au micro, hélas rarement bien servis en matière d'instrus.

Ce n'est pas forcément le cas ici, la production du trio Skinny Pimp/Big Hill/Steve Pettis (impossible de savoir quel morceau est réellement l'oeuvre de qui) étant particulièrement singulière. Les beats de « Ski Mask Troopaz » sont menaçants, évidemment ; mais ils se montrent aussi instables, et oppressants à un niveau rare, même à Memphis. Chacun d'entre eux regorge d'idées et de sons inattendus, du synthé cheap et horriblement à contre-emploi de « Don't Fuck Up », aux suffocantes « Sticc Up », « Violence » et « Change Of Plans ». De véritables paysages désolés aux contours mouvants, dépourvus de tout élément rassurant, qui glacent le sang mais constituent pourtant un écrin parfait pour les rappeurs à l'oeuvre ici.

Aucune trace d'humour, et peu de références horrifiques : tous les morceaux sont centrés sur le mode de vie de hustler et la catharsis d'une violence bouffée au quotidien... Une certaine idée de l'énergie du désespoir et de la violente pulsion de vie, exprimée par des flows qui alternent entre menace sourde et vitesse d'exécution. Le tout se termine avec « Haters & Traitors », chef d'oeuvre de production cheap mais classieuse, et unique rayon de soleil blafard au milieu de la nuit noire, porté par des So Serious et Mista Playa Dre au sommet de leur magnétisme. Une tape prenante et viscérale, pas ennuyeuse une seconde, mais si noire et pénible qu'on n'a pas envie de se l'envoyer tous les quatre matins, malgré sa courte durée. En tout cas un sommet de rap poisseux, porté par des seconds couteaux qui auraient mérité une exposition à la mesure de leur talent. Une mauvaise rencontre nocturne au détour d'une ruelle crasseuse... « My momma sittin' in the courtroom feeling sad / She brought me in this world and she wish she never had ».

note       Publiée le samedi 13 février 2021

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Ski Mask Troopaz".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Ski Mask Troopaz".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Ski Mask Troopaz".