Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAlmach › Dream Elegy

Almach › Dream Elegy

bandcamp • 6 titres • 42:05 min

  • 1Adraskan01:38
  • 2Dream Elegy09:27
  • 3Kandahar09:18
  • 4Death Is An Illusion06:40
  • 5Dragonheart07:29
  • 6Wind Of Registan Desert07:33

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Pas d'informations sur l'enregistrement. Pas non plus de confirmation que ce groupe / ce projet soit véritablement afghan...

line up

Pas d'informations sur le line-up.

remarques

Sorti uniquement sur bandcamp.

chronique

Ah, tiens, si j'écoutais ce Summoning, je reconnais pas la poch... ah, non ce n'est pas Summoning, c'est Almach, groupe afghan (enfin, on le suppose) de, allez, black metal rêveur, yaka voir la pochette, c'est comme Dol Guldur, mais plutôt pas au même endroit, si on en appelle aux clichés pop on se retrouve dans les lointaines contrées de là-bas qu'on sait pas où ! Le propos est entamé par de l'onirisme tellement outrancier qu'on se croirait sur une cassette de new age sorti par un label borderline sciento en 1987... Oui, la musique est synthé à mort mais si mignonne qu'on se dit "tiens, on va se faire une petite partie de "The Bard's Tale" histoire de se sentir mégavieux, ou alors une petite sieste en s'imaginant assassin dans un monde parallèle, ou bien encore je te propose un voyage dans le temps, via planète cambrousse, à se casser les reins pour aller chercher de la flotte au point d'eau le plus proche. OK, ça va s'étoffer ensuite pour rester dans un style gratouille mi-médiévale, "ethereal", "dungeon syth", enfin on va dire plutôt... "Forteresse du défilé de Khyber" histoire de rester ancré dans le Spīn Gharh mystérieux, sauvage et mystique, et ensanglanté. Car on reste dans le BM, il y aura au milieu de cette débauche vaporeuse, de ces cordes en plastique, de ce son bidule une voix et une batterie et de la gratte sous mixée, donnant l'impression étrange d'avoir un groupe d'atmosphéric beumeu jouant derrière un orchestre de claviers... on reste donc dans le son de garage démo, voire de chambre démo, rappelant par là-même une certaine norme, à savoir que le black "atmosphérique" etc. est souvent le fruit du boulot d'un gars ne sortant pas de chez lui... Le rendu général est donc bien doux et sucré et rejoint la dungeon synth comme je me la définis tout seul dans ma tête, à savoir des pixels faits musique n'existant que pour passer des débuts d'après midi tout défoncé à ce machin gluant que vous avez acheté à un pote d'une pote et qui s'effrite tellement tout seul que vous avez presque envie de le bouffer tout cru.

note       Publiée le vendredi 15 janvier 2021

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Dream Elegy".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dream Elegy".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dream Elegy".

microbe666 › samedi 16 janvier 2021 - 14:48  message privé !

ça fait quelques mois maintenant que je fouille un peu la summoning-erie et j'étais justement tombé sur ce groupe le 9 janvier, date de l' "avant première" youtube de cet album (il (ou ils) en avaient déjà sorti un en 2020). La petite intro m'avait laissé imaginer un truc différent (j'ai même cru qu'on pourrait sentir un côté afghan... et j'parle pas de la matière évoquée sur les 2/3 dernières lignes de la chro), mais bon une fois l'album bel et bien lancé ça devient moins étonnant, des lalala en voix féminines (comme chez Eldamar pour ceux qui suivent un peu les summoning-like), vraiment un côté lyrique doux et les qques notes de claviers répétitives comme chez tous ces groupes, reposant. La 3ème piste partait avec plus de couleur métal (comme summoning, pour le coup). J'me suis arrêté avant la fin de l'album mais ça m'avait l'air d'être tout à fait ce qu'on peut attendre de ce genre musical, j'y retournerai surement. Sinon dans l'genre j'ai trouvé assez OK l'album de Caladan Brood (2013), en 2020 le Emyn muil (et même les 2 précédents) le faisait pas mal, le Eiffor également. Heu voilà, bonne zik d'aprèm repos dans les conditions décrites, si toutefois vous n'avez pas juste plutôt envie de glander devant des LOTR version longue ou ce genre de choses.