Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlood Incantation › Hidden History of the Human Race

Blood Incantation › Hidden History of the Human Race

cd • 4 titres • 36:20 min

  • 1Slave Species of the Gods05:31
  • 2The Giza Power Plant07:06
  • 3Inner Paths (to Outer Space)05:38
  • 4Awakening from the Dream of Existence to the Multidimensional Nature of Our Reality (Mirror of the Soul)18:05

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré, mixé, masterisé par Pete DeBoer au World Famous Studio, Denver, Colorado, Etats-Unis.

line up

Jeff Barrett (basse), Morris Kolontyrsky (guitare), Paul Riedl (guitare, voix), Isaac Faulk (batterie)

remarques

Sorti en cd, cassette, vinyle, fichiers numériques. Illustration par Bruce Pennington.
Sorti également chez Dark Descent.

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
oui, je crrrrrrois

UN HOMME regarde vers le ciel. IL se dit : "il faut que je les crée à mon image, que j'envoie tout le bouzin terraformateur sous la forme d'atomiums bruxellois mignons intergalactiques, y a pas de temps à perdre, mon espèce s’éteint, ma planète s'éveille, enfin, pas comme dans la pub Volvic, là elle veut littéralement nous bouffer, et pourtant on a juste fait qu'extraire à peu près tout de l'air et du sol pour se faire des hamburgers et des 4x4, j'aurais jamais pensé que ça tourne aussi mal, bordeeeel !". Voilà ce que je pense quand je regarde l'illustration du deuxième, et grandiose album dans la continuité ésotérico-jolie de Blood Incantation, groupe américain qui sonne comme l'orchestre de Cthulhu, qui aurait été sponsorisé par Richnou, le dieu de la maille comme disent les lyonnais, ceux qui ont une bonne gache, les gones, les gars de l'hyperespace raymond-barrien. Enfin, là, les gens à la manette sont du Colorado, l'autre pays de Boyd Rice et de la weed en vente libre, des grizzlis et des tas de cailloux (et des romans champêtres, et des jeux de rôle avec des chevaux, et des films avec des chapeaux). Ici, l'accroche est immédiate, les triolets se collent dans le fond de la tête et mon popotin dodeline comme de coutume ! C'est peut-être aussi ce moment où le groupe a encore plus "percé" (moins que Madonna, plus que Moi, tout est relatif) ; (co?)signature chez Century Media pour l'édition du succès, distribution méga mondiale, collé dans les charts de tous les agrégateurs de données. Je suis peut-être même pas loin d'être sûr de me dire qu'on pouvait lire la chronique dans télérama - ça collerait. On reste sinon dans un format habituel pour le groupe : de longues pièces comme des rhapsodies plus un instrumental cool jazz mental, morceaux composés apparemment de "tête" par le guitariste leader Paul Riedl, sorte de maniaque compositeur, peaufinant les mélodies, mouvements, riffs et solos quand il se fait chier. Ah, si l'ennui pouvait provoquer chez moi des réactions aussi positives que cela, j'en serai pas là, je serai, je sais pas, Président d'un truc ! Ingénieur, machiniste, non ? Orfèvre ? Tailleur de pierres ? OK, pour l'instant je suis auditeur de cet album, et je vous invite à faire la même chose car y a pas à chier : c'est du cosmique.

note       Publiée le mardi 5 janvier 2021

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Hidden History of the Human Race".

notes

Note moyenne        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hidden History of the Human Race".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hidden History of the Human Race".

taliesin › jeudi 7 janvier 2021 - 15:19  message privé !

Merci pour l'info ! :-)

Note donnée au disque :       
Dioneo › jeudi 7 janvier 2021 - 10:25  message privé !
avatar

Ouep, celle d'Hypermodern Jazz 2000.5. Il me semble qu'il en avait déjà été question dans le coin... A priori ils ont simplement "repris" la même pochette de bouquin de S.F. - par un certain Bruce Pennington pour un roman de Brian Aldiss, Space, Time and Nathaniel. Celle-là :

taliesin › jeudi 7 janvier 2021 - 07:25  message privé !

Quasi la même pochette qu'un album de Alec Empire, si je ne m'abuse ;-)

Note donnée au disque :       
nicola › mardi 5 janvier 2021 - 20:28  message privé !

Lequel ? La la land ?

torquemada › mardi 5 janvier 2021 - 20:19  message privé !

Une sacrée surprise dans un genre où on pensait avoir tout entendu. Si seulement le dernier Morbid Angel pouvait sonner comme ça !

Note donnée au disque :