Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMThe Members › At the Chelsea nightclub

The Members › At the Chelsea nightclub

cd • 19 titres

  • 1Electricity
  • 2Sally
  • 3Soho a go go
  • 4Don't push
  • 5Solitary confinement
  • 6Frustrated bagshot
  • 7Stand up and spit
  • 8The sound of the suburbs
  • 9Phone in show
  • 10Love in a lift
  • 11Chelsea nightclub
  • 12Fear on the streets (Streets Compilation)
  • 13Solitary Confinement (Stiff Single Version)
  • 14Rat up a drainpipe (Stiff Single Version)
  • 15The sound of the suburbs (Single Version)
  • 16Handling the big jets
  • 17Offshore banking business (7" Single Version)
  • 18Solitary confinement (New 7" Single Version)
  • 19Offshore banking business / Pennies In The Pound (12" Version

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Nicky Tesco (chant), Nigel Bennett (guitare, choeurs), Chris Payne (basse, choeurs), Adrian Lilywhite (batterie, percussions), J.C. (guitare, choeurs), Steven 'Rudi' Thompson (saxophone)

remarques

Les titres 12 à 19 sont des bonus.

chronique

Dans les hymnes du punk, il en est un souvent cruellement omis, je veux parler du ‘Sound of the suburbs’ des Members. D’accord, avec un nom aussi banal, pas de quoi frapper les imaginations mais quand même, ces paroles: ‘Same old boring Sunday morning, Old man's out washing the car, Mum’s in the kitchen, cooking Sunday dinner, her best meal moaning while it lasts. Johnny's upstairs in his bedroom sitting in the dark annoying the neighbours with his punk rock electric guitar. This is the sound This is the sound of the suburbs…’. Mérite de figurer aux côtés des ‘In the city’ des Jam, ‘Anarchy in the UK’ des Pistols, ‘What do I get’ des Buzzcocks ou ‘Career opportunities’ selon moi. Attention, l’erreur serait de laisser ce hit (car cela en fut un quand même) occulter le reste d’un album qui a bien des choses à proposer. Car si les Members ne sont pas plus manchots que bien d’autres pour pondre des morceaux punk rock bien torchés (‘Soho a go go’, ‘Don’t push’ qui pourrait sonner comme du Clash), c’est quand ils vont au delà qu’ils prouvent à quel point ils sont bons. Hé oui, ma pauv’ Lucette, sortir un disque en 79, c’est bien trop tard, chaque année depuis 1977 comptant triple…Ils ne sont certes pas de pionniers mais clairement ouverts sur l’after-punk, c’est certain. Rien que ‘Electricity’ et ses atmosphères dub en intro, c’est génial; la même chose en nettement plus hypnotique sur ‘Stand up and spit’, ça confirme. ‘Phone in show’ apporte une bouffée de post-punk à la The Fall bienvenue et sur le titre d’après, les mecs se permettent carrément de sonner groovy, avec cette ironie mordante typiquement british. Des disques comme ‘At the Chelsea nightclub’ témoignent du tournant de la fin des 70’s alors que le punk s’éteint, que des nouveaux dérivés sont en phase d’explosion (post-punk, new wave, goth rock même…), que les pionniers s'essaient à des nouveautés, un disque parmi d’autres un peu mal dans son temps et pourtant à fond dedans. Sans surprise, les Members s’intéresseront aussi au ska (les mecs pondront quand même une version dub/reggae de Kraftwerk audacieuse sur leur troisième essai), comme le démontrent de flagrante manière les bonus pas piqués des hannetons mais au final, bien qu’ils soient toujours en activité et aient produit plusieurs LPs, ils ne parviendront pas à tirer réellement leur épingle du jeu. Dommage car sans être des génies, je persiste à croire que ces zicos (doués) avaient plus de talent que l’histoire du rock ne semble le retenir. De la très bonne série B.

note       Publiée le dimanche 3 janvier 2021

Dans le même esprit, Shelleyan aka Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "At the Chelsea nightclub".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "At the Chelsea nightclub".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "At the Chelsea nightclub".