Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSpleen XXX › Poems of Charles Baudelaire

Spleen XXX › Poems of Charles Baudelaire

détail des votes

Membre Note Date
Twilight      mercredi 30 décembre 2020 - 23:26
Aplecraf      jeudi 31 décembre 2020 - 00:28

cd • 8 titres

  • 1The possessed
  • 2Spleen
  • 3Her hair
  • 4Beauty
  • 5Love and the skull
  • 6The blind
  • 7A carcass
  • 8Harmonie du soir

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Isthmael B (chant), Stéphane Gouby (guitare, basse, programmation)

remarques

Paru à l'origine en édition vinyle sur Meidosem Records. Pochette digipack A5.https://nomosdei.bandcamp.com/album/poems-of-charles-baudelaire

chronique

Baudelaire est-il un poète rock’n’roll ? Assurément, sa manière de détacher la poésie de la morale, la violence de ses thèmes, ne pouvait que rencontrer l’adhésion des artistes cherchant à établir un lien entre beauté et ténèbres, à explorer les profondeurs de l’inconscient et ses multiples miroirs en se détachant de toute censure moralisatrice. C’est un album entier que lui consacrent les Français de Spleen XXX, originalité (ou fronde iconoclaste) suprême, dans des adaptations en anglais. J’aime assez, tant qu’à faire autant défoncer la porte de la chapelle à coups de pompes. Musicalement, l’intention est claire et de fait, c’est presque à une version deathrock de ‘Pornography’ que nous avons affaire. Boîte à rythmes cognante, lourde, tribale, basse ultra plombée et cokée à la fois, mur de gratte, une voix tantôt faussement détachée (‘Beauty’), tantôt désespérée (‘Love and the skull’), parfois les deux en même temps (‘The blind’). On pourrait certes reprocher un manque de nuances mais c’est ce que j’apprécie, ce disque s’écoute comme un monolithe aux mille et une aspérités. D’abord prendre le noir dans la gueule, réfléchir ensuite. Après tout, les mots du poète sont durs, n’est-ce pas la manière la plus logique de lui rendre hommage ? Voilà qui nous change des habituelles récitations torturées, la poésie s’intègre au format rock et cela lui sied à merveille. Bien sûr le spectre des Cure (avec un zeste de Swans) plane en permanence (‘Harmonie du soir’ dégage quelque chose de ‘Cold’ par exemple) mais, coïncidence, eux aussi se sont inspirés du dandy maudit…D’autant qu’un bloc de noirceur et de rage froide de la trempe de ‘Pornography’, je n’en ai pas souvent entendu. Baudelaire goûterait-il l’amertume de cette messe funèbre ? Je ne peux que le remercier d’inspirer de tels disques.

note       Publiée le mercredi 30 décembre 2020

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Poems of Charles Baudelaire".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Poems of Charles Baudelaire".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Poems of Charles Baudelaire".

Twilight › jeudi 31 décembre 2020 - 13:22  message privé !
avatar

Hé bien, j'ai découvert Love in Cage via Spleen XXX, c'est effectivement de qualité. J'attends un album.

Note donnée au disque :       
Richard › jeudi 31 décembre 2020 - 11:56  message privé !

D'Isthmaël, je ne connais que son autre projet Love In Cage qui navigue dans les eaux troubles d'une belle cold wave aux teintes electro et qui se tient la. Si je me réfère en plus au label initial (superbe travail du passionné et passionnant Stanislas Chapel) gage de qualité, il y a vraiment moyen de s'attarder sur cette galette.