Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHate Eternal › King of all kings

Hate Eternal › King of all kings

10 titres - 33:50 min

  • 1/ Our reckoning (0:49)
  • 2/ King of all kings (2:49)
  • 3/ The obscure terror (3:52)
  • 4/ Servants of the gods (2:56)
  • 5/ Beyond redemption (3:07)
  • 6/ Born by fire (3:42)
  • 7/ Chants in declaration (4:05)
  • 8/ Rising legions of black (3:24)
  • 9/ In spirit (the power of mana) (4:30)
  • 10/ Powers that be (4:30)

line up

Jared Anderson (basse, chant), Derek Roddy (Derek "One take" Roddy) (batterie), Erik Rutan (guitare, chant)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
death brutal

Dire qu' Erik Rutan est un petit nouveau tiendrai du blasphème. Oserai je vous faire l'affront de vous rappeler que ce dernier participa grandement à l'élaboration des 3 meilleurs albums de Morbid Angel ? (Je vous laisse deviner lesquels...). Récemment, ce même Erik fit la déclaration qu'il quittait l'Ange Morbide pour se consacrer entièrement à son groupe Hate eternal (il ne stipule rien en ce qui concerne Alas), dont voici le second album "King of all kings". Premier constat, l'artwork rassemble tous les clichés death existant, idem pour les titres, dont les thèmes font preuve d'une originalité totalement absente... Mais bon comme vous le savez, le death metal et le lyrisme ont rarement fait bon ménage (tout du moins ce style de death), et çà Erik l'a bien compris. Ce qu'il a également compris, c'est que le death recommençait à s'ensevelir sous les groupes de seconde zone, jouant bourrin pour bourrin, sans conviction... Et çà Erik il aime pas, mais alors pas du tout du tout. A un tel point d'ailleurs qu'il nous a pondu un disque d'une violence et d'une intensité assez incroyable. Vous commencez à le savoir, je me suis enfourné un bon paquet de galette estampillé "death metal" entre les oreilles, mais alors celle-là, c'est vraiment du brutal tout en restant classique. L'album m'a immédiatement fait penser à Krisiun notamment par ses blasts omniprésents et impeccablement exécutés par le maître Roddy. Pour le reste, c'est du très classique, riffs typiques death, rapides puis lourds avec une mention pour celui de "Chants of declaration" vraiment impressionnant. Le chant quant à lui est vraiment commun : le gros "wooooorggggg muuuuhhhh blaaaaaahhh" que nous affectionnons tous nous gros death metalleux (au grand dam de nos concubines !). Avec une vue d'ensemble, il s'avère bien difficile de détacher un titre des autres : ce sont quasiment tous les mêmes. seuls les riffs changent. Sinon, c'est quasiment du blast du début à la fin. Seulement voilà, au lieu d'apparaître bêtement bourrin, l'album se révèle être d'une intensité peu commune : à vrai dire tellement intense qu'une écoute entière du disque abrutit méchamment l'auditeur ! A part cela, peu de choses, le son est vraiment très puissant, la technique est magistrale (vous me direz on peut pas dire que l'on ait affaire à des novices), bref, certainement l'une des sorties death metal les plus attendues de l'année et qui ne déçoit pas. Pour ma part, je regrette juste un manque d'originalité, sinon c'est du bon c'est clair... Ce sont les brutes qui vont être contents !

note       Publiée le lundi 2 septembre 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "King of all kings".

notes

Note moyenne        19 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "King of all kings".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "King of all kings".

Inhuman › dimanche 19 août 2007 - 19:23  message privé !
Le Brutal Death Metal est décidément la plus belle musique au monde. En fait si je devais coller un adjectif sur ce disque (parce que j'ai que ça à foutre) c'est bien inhumain ! Surtout à la batterie, Derek Roddy est totalement ahurrissant de vitesse et de précision. Si c'est pas l'un des tout meilleurs dans son genre celui là... Evidement la variété n'est pas de mise, ça blaste à mort comme on dit. Seulement je trouve que c'est fait avec talent et conviction.
Note donnée au disque :       
Potters field › mardi 8 mai 2007 - 09:54  message privé !
Hé hé... J'aime bcp la comparaison avec Cage. bon, sinon, un disque de old school sympa certes, mais c'est le son, rien à faire. Nostalgie du Morrisound, quand tu nous tiens! Pis la petite mention sur le 11 septembre dans le livret fait son effet...
Lord Max › mardi 8 mai 2007 - 01:06  message privé !
xD mdr n'empêche..
empreznor › lundi 7 mai 2007 - 22:38  message privé !
mélancolique, féérique et à la fois avant-guardiste, cet opus vous fait planer dans une atmosphère ethérée, qui n'est pas sans rappeler John Cage; Hate eternal, la mise en musique du "Carré blanc sur fond blanc"
Potters field › lundi 7 mai 2007 - 21:33  message privé !
Oui voilà, atmosphérique, c'est le mot que je cherchais... Il y a juste un peu plus de double que dans Grieg :)