Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTechno Animal › Ghosts

Techno Animal › Ghosts

cd • 8 titres • 72:09 min

  • 1Burn2:57
  • 2Walk Then Crawl11:41
  • 3White Dog4:07
  • 4Freak Fucker3:47
  • 5The Dream Forger7:56
  • 6Tough Cop / Soft Cop11:29
  • 7God Vs. Flesh23:21
  • 8Spineless6:47

enregistrement

Recorded at Silent Studios.

line up

Justin K. Broadrick (instructions & programmations), Kevin Martin (instruments & voix)

remarques

La version vinyle est amputée des deux derniers titres, 'God vs. Flesh' et 'Spineless'.

chronique

Styles
indus

Sur ce premier album, rien à voir avec les grooves électroniques des futures productions de Techno Animal. En 1991, on est dans de l’indus pur et dur. Boites à rythmes ultra rêches et samples agencés de manière austère pour un rendu très monolithique. Chaque morceau peut se résumer à un pattern, toujours extrêmement bruyant (exception faite de ‘The Dream Forger’, morceau très calme avec sa boucle de saxophone onirique), une agression continuelle parfois entrecoupée de passages silencieux et angoissants. A cela s’ajoutent moult couches sonores remplies de détails qui créent tout un monde microbien qui s’active et dévore l’espace sonore. Ainsi, ‘Walk then Crawl’ et ‘Tough Cop/Soft Cop’ pourraient très bien figurer sur un vieil album des Swans (les titres des morceaux étant d’ailleurs sans doute des clins d’œil), tandis que White Dog sonne tout comme du ‘16-17’, autre groupe du coin signé sur Pathological, et également habitués à pilonner les tympans sans la moindre concession. Comme s’il fallait en rajouter une couche, ‘Freak Fucker’ se base sur un râle de voix qui n’est pas sans rappeler les discours hurlés d’Hitler, ce sample de quelques secondes se distordant affreusement sur 4 minutes …. inutile d’aller plus loin, Ghosts est le parfait cauchemar mis en musique, et n’est pas loin de remporter la palme de disque le plus inaudible de son pâté de maison. Pour l’édition CD, nous avons deux morceaux bonus, le principal intérêt de l’album étant à mon sens le premier : ‘God VS Flesh’, longue piste ambiante de 23 minutes qui déroule lentement une abime écœurante, parsemée de lentes montée de cordes dissonantes et autres sons dégueulasses, à couper le souffle. Une expérience de plus dans ces univers dystopiques si chers à notre imagination. Ici nous voilà perdus dans une usine de machines gargantuesques, à devoir ramper aux murs et se planquer pour ne pas se faire écraser. Nous sommes devenus misérable insecte dans cette ville toujours trop grande… Enfin, pour ‘Spineless’, je vous laisse la surprise, si jamais votre corps arrive à encaisser jusque là… Un disque qui ne fait pas de cadeau au risque de pulvériser les oreilles tendres, à réserver aux tympans bien plombés.

note       Publiée le mardi 10 novembre 2020

Dans le même esprit, sergent_BUCK vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Ghosts" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Ghosts".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Ghosts".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Ghosts".

E. Jumbo Envoyez un message privé àE. Jumbo

Eh ben ! Avec Scorn, un autre groupe phare de l'illbient qui a démarré avec un album nettement moins chill (même si bon, c'est pas le metal indus de Vae Solis)...

Note donnée au disque :       
Damodafoca Envoyez un message privé àDamodafoca

Surtout qu'il est pas inoubliable, quand même...

vigilante Envoyez un message privé àvigilante

OK OK Il y en a deux chez Movie Mars à 14,29 USD, vous battez pas ^^ ...enfin c'est trouvable quoi

Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

Livraison :38,64 USD bienvenue sur eBay...

vigilante Envoyez un message privé àvigilante