Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlack Ice › Eve EP

Black Ice › Eve EP

  • 2003 • Atakra Records ATAKRA002 • Num • 1000 copies • 1 LP 33 tours

vinyl 10" 33t • 6 titres

  • 1Broken pieces
  • 2Invisible
  • 3Eve E
  • 4Severed
  • 5Rat
  • 6No excuse

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Miss Kel (chant), Stevenson Sedgwick (basse, clavier, piano, violon, verres à vin), Mélanie X (clavier), Sköt B. (batterie, guitare, effets), Mr Brown (guitare)

remarques

chronique

Fascinant, pervers, vicieux, ce concept de glace noire, ce film gelé quasi transparent qui tel le caméléon se fond dans la teinte du matériau qu’il enveloppe…Déjà cette idée de lier noir et glace…Des antres fumeuses d’Oakland la créative (ne serait-elle pas en train de coiffer L.A. en matière de deathrock, celle-là ?), Black Ice est un collectif de grands habitués de la scène puisqu’on y retrouve les membres au sein de Phantom Limbs, Malditos, Red Voices Choir, Esses, Factory of angst…Comme il faut bien démarrer sa carrière à un moment (lapalissade power !), ils ont choisi de le faire avec un mini, un pur concentré noir de ce qu’ils livreraient plus tard sous forme d’albums complets. La musique de Black Ice, ce n’est pas juste du deathrock, c’est l’esprit du post punk goth originel revisité, une alternance de tension, de rythmes pêchus et de noirceur écorchée. Il y a bien entendu l’alchimie tribale batterie/basse qui se mesure au crissement des guitares tandis que Miss Kel en parfaite prêtresse de cérémonie mène le rituel mais la petite touche bonus, c’est le clavier. Entre les doigts magiques de Mélanie X, il apporte des touche hantées inquiétantes (‘Broken pieces’, ‘No excuse’), parfois de manière directe, parfois en agissant en retrait dans l’ombre (‘Rats’). Avec un format aussi condensé que le mini, un talent aussi éclatant, il est difficile de ne pas voir en ce skeud un chef-d’oeuvre de deathrock aux accents aussi tendus que celui de L.A. mais avec un arrière-goût fumé se traduisant dans des structures glissantes, pas toujours confortables (cassures, accélérations, montées, tensions, explosions). Une musique qui se colle aux parois nasales, aux conduits auditifs, pour ne faire plus qu’un avec l’auditeur médusé et revigoré.

note       Publiée le lundi 19 octobre 2020

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Eve EP".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Eve EP".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Eve EP".