Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPThe Psychedelic Furs › Midnight to midnight

The Psychedelic Furs › Midnight to midnight

détail des votes

Membre Note Date
Twilight      samedi 10 octobre 2020 - 14:12
Richard      samedi 10 octobre 2020 - 15:29
GrahamBondSwing      dimanche 11 octobre 2020 - 09:26
Seijitsu      dimanche 11 octobre 2020 - 11:57

cd • 10 titres

  • 1Heartbreak beat
  • 2Shock
  • 3Shadow in my heart
  • 4Angels don't cry
  • 5Midnight to midnight
  • 6One more word
  • 7Torture
  • 8All of the law
  • 9No release
  • 10Pretty in pink

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Hansa Tonstudios, Berlin, Allemagne; Powerplay Studios, Zürich, Suisse; Breasville Studios, New-York, USA.

line up

Richard Butler (chant), Tim Butler (basse), John Ashton (guitare)

Musiciens additionnels : Paul Garisto (batterie), Jon Carin (claviers), Mars Williams (saxophone, cor), Marty Williamson (guitare additionelle),

remarques

chronique

Il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille et le parfait moment pour se faire du mal en collant une prune blette à un disque des Psychedelic Furs. Ascension fulgurante avec quatre albums plutôt excellents, un succès croissant et en toute logique le cinquième dont l’utilité réside surtout dans le fait de montrer comment une production trop typée peut ruiner de bonnes chansons. Autant dissiper le malentendu d’emblée, l’écriture de base ne démérite pas, le potentiel mélodique est très correct mais niveau emballage, c’est une autre paire de manches…’Midnight to midnight’ dégage cette pêche typiquement hard FM dont on a affublé nombre d’artistes à l'époque, de Bowie à Tina Turner, pour faire sonner leurs morceaux hyper pêchus. Il y a d’abord la batterie ultra cognante fortement en avant au mixage mais jusque là, c’est ok. Plus pénibles sont les sonorités de guitare stridentes, l’ajout d’un saxo affreux, des parties de clavier indigestes bien éloignées du jeu subtil des essais précédents. Ultime étape avant le couperet (ouf, on échappe quand même aux choeurs féminins), cette impression puissante de toujours tendre avec rage vers le ciel, gommant du coup toute nuance émotionnelle de morceaux qui avaient pourtant été composés pour en exprimer (le plat ‘Angels don’t cry’ qui eût pu sonner efficace avec une production différente). Même le timbre de Richard Butler qui assure plutôt bien derrière le micro a été aseptisé pour le faire sonner moins rauque. A force de pardonner erreur sur erreur, on réalise qu’on se trouve à bout de patience. Même à l’époque, j’avais eu du mal avec cet album (la version grand public de ‘Pretty in pink’, argh, le massacre !) et si le temps m’a rendu plus pragmatique, moins sévère, je n’en rêve toujours pas moins d’une version démo ou simplement moins produite, car derrière cette gangue de cliquetis ‘radio friendly’ années 80, je ne puis m’empêcher de distinguer le cri de détresse de pièces bien écrites qui n’ont jamais pu réellement faire leurs preuves…Sur scène peut-être ?

note       Publiée le samedi 10 octobre 2020

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Midnight to midnight".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Midnight to midnight".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Midnight to midnight".

GrahamBondSwing › dimanche 11 octobre 2020 - 09:26  message privé !

On m'a offert le vinyle au dernier Noël. La chro donne pas vraiment envie, mais je l'ai écouté quand même et c'est ça : la prod type années 80, piège à nostalgiques mais qui a affreusement mal vieillie (pourquoi mettre des cuivres partout, hein pourquoi ?). On trouvera toujours quelquechose à sauver quand même : le riff dark, limite zeppelinien, de "All of the Law", et cette belle pochette (c'est quoi ce gris fade ??? Moi j'ai un joli noir et blanc sous les yeux) qui est aussi un cliché de l'époque (je crois qu'il y en a eu beaucoup d'autres du même style, KICK d'INXS, sorti la même année, c'est un peu la même idée de base)

Note donnée au disque :       
Richard › samedi 10 octobre 2020 - 15:28  message privé !

Le dernier album des Furs " Made Of Rain" qui vient de sortir est juste une petite merveille. Le Butler duo est en grande forme et Richard a toujours cette voix si atypique et prenante. Excellent retour après 3 décennies de silence discographique !

Note donnée au disque :