Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMaster › Master

Master › Master

vinyl 33t • 9 titres • 27:39 min

  • 1Pledge of Allegiance02:38
  • 2Unknown Soldier02:39
  • 3Mangled Dehumanization02:30
  • 4Pay to Die03:12
  • 5Funeral Bitch02:06
  • 6Master02:55
  • 7Children of the Grave05:57 [Reprise de Black Sabbath]
  • 8Terrorizer02:27
  • 9The Truth03:15

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Produit par Scott Burns. Mixé et masterisé par John Towner.

line up

Paul Speckmann (basse, voix), Chris Mittleburn (guitare), Bill Schmidt (batterie)

remarques

Sorti en cd, vinyle, cassette. A noter parmi les rééditions celle de Doomentia Records en 2011, avec le mix original des premiers enregistrements au Morrisound. On peut déjà en entendre quelques extraits sur les versions originales CD et cassette sorties à l'époque par Nuclear Blast, c'est à dire trois pistes bonus avec le mix original ("Pledge of Allegiance", "Terrorizer" et "The Truth").

chronique

On est un maître, ou on ne l'est pas. Ou alors on va s'appeler Maître et comme ça on est toujours le Master sans avoir à le prouver ! Idée de génie de s'appeler génie, ou idée de maître, toujours est-il que ce groupe n'est presque pas chroniqué donc voilà le bouzin. La sortie de leur premier album est un roman à lui seul, cinq ans après les premières versions démo, une sortie avortée, qui aurait pu enclencher une carrière si le management n'avait pas été aux fraises... Le groupe cahote dès le début et restera pour toujours la chose de Speckmann, le bonhomme non de jambon mais de métal, tellement métal qu'on le trouvera lui et ses cheveux puis sa barbe sur beaucoup de couvertures de magazines métalliques, un Speckmann tellement métal qu'il a joué bien longtemps après dans Krabathor, le plus krabathoré des groupes de métal, après que notre américain ait eu la brillante idée de s'installer en République Tchèque. Il parait même que Master, c'est le death metal originel. Ou Possessed ? Ou Death ? Enfin, choisis ton maître auditeur ! En tout cas, ce groupe fut créé vraiment au moment de l'émergence du métal extrême, les morceaux datent de 1985 gardez bien ça en tête, ce temps où la brutalité a voulu avoir son mot à dire dans l'expression musicale, et je crois qu'à l'époque Master faisait bel et bien partie de cette petite secte des plus evil des hardeux du Mal et de la Mort. Et si tu aimes le death ou "proto death" (?) encore bien rapide, bien sportif Master sera ton guide, un groupe qui tourne souvent, qui sort plein de disques, le groupe que Bathory aurait pu rester. Celui-ci s'entame sur de la voix trafiqué du Speckmann qui nous dicte un vœu d'allégeance à la Constitution des Etats-Unis d'Amérique ! Je me suis dit : "voilà donc un patriote, le Ted Nugent du death ?". Cela semble un peu plus compliqué si vous écoutez de plus près le deuxième couplet, mais bon, c'est la suite qui est plus intéressante, à savoir quelque chose de très punchy, très agressif, une voix hurlée de thrasheur, et des morceaux qui donnent envie de se battre. Alors, quand je veux taper du poing sur la table, enfin sur le volant, je me mets ça, et je fais la gueule. Je la fais aussi en écoutant la reprise de Black Sabbath qui me semble un peu remplir un petit répertoire à trous... mais bon, je ne vais quand même pas être trop difficile, et puis de toute façon le Maître a toujours raison. C'est pratique !

note       Publiée le mardi 6 octobre 2020

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Master".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Master".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Master".