Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeath Loves Veronica › Three acts

Death Loves Veronica › Three acts

cd • 15 titres

  • 1Over you
  • 2Love in dystopia
  • 3The emptiness
  • 4Perfectly dead
  • 5Vampiros electric
  • 6The inside
  • 7The potion
  • 8Strange pictures
  • 9Destroying me
  • 10Endless days
  • 11Coroner
  • 12In nightmares
  • 13Black masses
  • 14Don't dance like me
  • 15The horrors

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Veronica Campbell (chant, musique)

Musiciens additionnels : Sanford Allen (guitare), Detra (basse)

remarques

Titres 1à 8 extraits du EP 'Vampiros electric', titres 9 à 13 tirés du EP 'In nightmares'. https://swissdarknights.bandcamp.com/merch

chronique

La mort aime Veronica, elle l’aime en version épurée, couloir sombre et feutré, parsemé d’éclats de néon, elle aime à la faire danser sur une musique dépouillée, minimale, synthétique, qui crée l’illusion d’une nuit doucement venteuse enfermée dans les reflets velourés des tentures tapissant les corridors de cet étrange palais. Elle l’aime car elle espère sa voix chaude mais elle ne l’est pas; elle l’aime car elle l’espère glacée mais elle ne l’est pas, trop humaine dans ces épures électroniques fantomatiques. Elle l’aime pour la faire danser mais Veronica mène le jeu, Veronica ne danse pas vraiment, pas complètement, son dancefloor à elle est vide, nappé de l’écho des solitudes, pour que chaque son qui y filtre injecte une part de venin. La mort aime Veronica car elle est lasse et Veronica lui joue un air de piano vieilli comme un bruit de mer dans un monde qui ne connaît pas la mer, juste le roulis des déchets qui roulent au gré des tempêtes (‘The inside’)…La mort aime Veronica mais elle commence à la craindre car les sonorités qu’elle promène au bout de ses doigts sont de plus en plus agressives et bizarres, son timbre se fait plus dur au travers d’orchestrations toujours aussi nues. Dans un étrange bal masqué sans protagoniste, la mort suit Veronica le long de murs sans fin pour se nourrir de l’étrange mélancolie qu’elle abandonne dans son sillage (‘Strange pictures’). La mort se sent abandonnée, découragée, elle cherche Veronica mais elle manque de courage face à la détermination marquée de la jeune femme. Les beats se font plus dansants, marqués, les accords de guitare approchent de la scène. Les spots tremblotent, l’air se voile comme la lumière, le halo fragile semble à l’agonie, puise un dernier souffle dans le piano glacé qui refuse de lui offrir une mélodie complète. Veronica n’aime pas la mort, elle se retourne d’un coup, lui soufflette le visage à coup de deathrock (‘Black masses’) et cette dernière, abasourdie, se retrouve au rang de simple spectatrice, le temps d’un dernier cabaret froid, synthétique, presque robotisé mais sensuel, comme toujours…La mort ne sait pas pleurer mais espère secrètement se réconcilier avec Veronica. Veronica s’en fout, les trois actes sont achevés, elle est reine de son propre univers.

note       Publiée le lundi 14 septembre 2020

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Three acts".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Three acts".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Three acts".