Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOdraza › Rzeczom

Odraza › Rzeczom

détail des votes

Membre Note Date
azfazz      mardi 15 septembre 2020 - 20:02
Nokturnus      samedi 19 septembre 2020 - 20:58
Rastignac      lundi 14 septembre 2020 - 10:55
Klarinetthor      jeudi 17 septembre 2020 - 22:18

cd • 10 titres • 53:36 min

  • 1Schadenfreude04:18
  • 2Rzeczom05:21
  • 3W godzinie wilka04:50
  • 4...twoją rzecz też05:43
  • 5Długa 2402:06
  • 6Świt opowiadaczy06:01
  • 7Młot na małe miasta05:41
  • 8Najkrótsza z wieczności05:06
  • 9Bempo06:29
  • 10Ja nie stąd08:01

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré, mixé, masterisé à Impressive Art Studio (Beskid Mały, Pologne) & à Kanały, 2018-20.

line up

Stawrogin (guitare, basse, voix, batterie, instruments additionnels), Priest (batterie, basse, guitare, instruments additionnels)

Musiciens additionnels : Azar (guitare [8,9])

remarques

Sorti en cd, digital. Illustration par Sars.

chronique

Petite carrière, good qualité, deux albums, pas grand chose à jeter chez Odraza ! Enfin, je ne compte pas vraiment l'album live s'intercalant entre les deux autres... Pourquoi ? Car ce live pourrait sortir sous le nom d'un autre groupe, on est dans une autre expression, 100% instrumentale, ressemblant un peu à ce que les post hardcoreux américains comme Isis faisaient dans le temps, OMG, Pelican... en plus sombre certes, mais voilà, pas de paroles, assez monolithique, ritournelles ne se retrouvant dans le black metal dit "moderne" habituellement joué par Odraza, intégrant pop, jazz, chanson, et autres. Ceci étant dit : voici 2020 et un album qui pourra bien s'incruster dans les charts spécialisés malgré la relative confidentialité de ce groupe, on n'est pas sur Century Media ni Nuclear Blast, ça reste dans la "blanche écume du varech", les initiés doivent connaitre... mais c'est un album superbe, puissant, attachant, bien joué, bien produit. Pour le peu que j'ai pu traduire des textes, on reste dans les mêmes ritournelles avec des terrils comme horizon, des cheminées comme montagnes, et si je continue je vais me mettre à plagier J. Brel, car ça parle beaucoup aussi de haine de l'amour, de haine de soi, de misère imbibée, c'est très urbain, on n'est pas là pour occire du dragon ou pour monter des bûchers intergalactiques à la gloire de Grande Corne, on n'invoque rien, on n'invoque même pas des idées, ça ressemble allez, de loin à des auteurs comme Calaferte ou même Bukowski la tendresse en moins, officiellement "ils invoquent des fragments de leur mémoire", c'est donc moche et pas sympa, et ça tape encore plus, après une entame bien beumeuh qu'on dirait parfois du Marduk pour s'effacer petit à petit devant la chanson, devant la mélodie, la danse bourrée rock et folk, c'est hoquetant, brutal et malade, très bien produit et beau dans sa crasse, et encore une fois à part le nihilisme je n'ai rien trouvé d'autre à relever au niveau de la thématique, à part oui la tristesse, la fatigue de vivre, "l'inconvénient d'être né", etc., je vous laisse réviser votre bibliographie de la morosité. Et, comme dans tous les bons romans qui parlent de misère, il y aura une efficacité dans le claquement de langue qui vous poussera à avaler toute crue cette histoire : savoir conter, ce n'est pas forcément envoyer bouler tout le monde, l'hypnose, aussi, peut fonctionner quand on veut jouer de la musique sombre. C'est ici, chez ce groupe jouant dans un genre qui se veut traditionnellement rebutant que l'on va trouver cette sorte de synthèse fascinante des musiques extrêmes avec certains de leurs contraires, séduisant comme quelqu'un qui ne voudrait pas aller jusqu'au bout, mais qui fantasme là dessus et regrette, et qui boit, rêve ou s'écroule dans une liberté illusoire, entre deux binouzes et trois gueulantes...

note       Publiée le lundi 14 septembre 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Rzeczom".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Rzeczom".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Rzeczom".

azfazz › mardi 15 septembre 2020 - 20:04  message privé !

C'est simple, je regarde mes disques préférés de ces dernières années, il y a toujours un album de black polonais pour prendre la première place... et voilà un très sérieux challenger pour 2020.

Note donnée au disque :       
TWB › mardi 15 septembre 2020 - 15:32  message privé !

Bonne sécouverte! La pochette m'a fait de l'oeil, maintenant c'est la musique qui s'en charge, cimer