Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTrance To The Sun › Azalean sea 1998 1996 1995

Trance To The Sun › Azalean sea 1998 1996 1995

cd • 12 titres

  • 1Automatic reversal/Upside down
  • 2Execution of the stars
  • 3St Constantine naked in the garden
  • 4Memoirs of an underwater canyon
  • 5Nostalgia for a saturnine angel
  • 6Lower civilization
  • 7Counterintuitive
  • 8Red door, black four
  • 9A force behind the wheel (flashing amber mix)
  • 10Auguts rain (volume 3)
  • 11Slave
  • 12Velvet fuck

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

The Lion's Den, USA, 1995-1998.

line up

Ashkelon Sain (voix, instruments), Dara Rosenwasser, Dawn Wagner, Ingrid Blue, Zoë Alexander Wakefield (chant)

Musiciens additionnels : Lucian S.Donato (synthé), Eric Cooley (basse additionnelle), Marc Linder (voix additionnelle)

remarques

https://trancetothesun.bandcamp.com/

chronique

Styles
gothique
heavenly
Styles personnels
heavenly goth sulfureux

Que je compte correctement sur mon petit boulier en perles de jade, trois albums en deux ans et voilà qu’en 1998, on apprend que quatre albums supplémentaires aurait dû voir le jour entre 96 et 98. Ashkelon est donc officiellement un stakhanoviste mais également un perfectionniste car les disques en question ne sortiront finalement pas. A la place, le combo nous en propose la crème réunie sur un cd. Et ça y va fort dès le premier coup de boîte de ‘Automatic reversal’, on n’est pas là pour plaisanter. Inutile de faire durer un faux suspense, cette compilation tue. Elle marque aussi un tournant dans le son. Toujours épuré, plus sombre, moins de réverbération (j’ai dit ‘moins' pas ‘plus de’)…Une impression tantôt nocturne, tantôt aquatique, avec toujours ces sinuosités légèrement toxiques entre les pores. Le travail sur la boîte est remarquable (‘The city filled with sirens’, 'Slave'), il y a un aspect claquant qui pose d’emblée les bases du morceau tels les piliers d’un temple; la basse pourra y serpenter à son aise pour y tisser un tapis d’ombres, délimiter une frontière virtuelle que le chant et la guitare questionneront sans arrêt. Les voix justement, parlons-en, elles sont parfaites. Riches en nuances, chaque chanteuse excellant sur sa part de chansons, elles colorent les morceaux de différentes émotions, de la colère sourde (‘Execution of the stars’), la menace, à une séduction toxique (‘Lower civilization’) sans oublier une forme de féérie trouble; on a même du chant masculin (l’excellent et sombre ‘The city filled with sirens’, ‘Counterintuitive’). On a, à juste titre, loué l’audace et la créativité des Cocteau Twins, laquelle s’est vite diluée à mon sens. Trance to the sun, disciples zélés, ont dépassé les maîtres dès leur premier opus, s’appropriant leurs terres et les défrichant toujours plus loin. Tout ici est remarquable, les climats, le pouvoir des effets de la guitare, le jeu de basse, résultat d’un travail que l’on sent énorme et fouillé dans les moindre détails. La musique de Trance to the Sun en devient unique, hypnotique, inquiétante, rassurante, sombre, lumineuse, céleste, sous-marine…Hors du monde et lovée en son noyau. Car la force du projet est de conserver à sa création des éléments humains (le chant, ses mélodies, ses intonations), la rendant proche de nous. Doit-on regretter l’avortement des quatre opus prévus ? Je n’ai guère envie de le savoir tant leur quintessence ici réunie est une offrande délectable. Ces morceaux constituent un univers parallèle qui échappe à la réalité tout en faisant corps avec ses éléments les plus profonds.

note       Publiée le dimanche 23 août 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Azalean sea 1998 1996 1995".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Azalean sea 1998 1996 1995".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Azalean sea 1998 1996 1995".

Shelleyan aka Twilight › dimanche 23 août 2020 - 14:14  message privé !
avatar

Hihihihi, oui, je la possède aussi ^^. Merci pour le lien :0)

Note donnée au disque :       
vigilante › dimanche 23 août 2020 - 14:03  message privé !

Je le commande connaissant déjà cette très bonne version live de Execution Of The Stars https://www.bing.com/videos/search?..., et te conseille par la même occasion le compile 'The Blue Obscurities', où il y a moyen de se faire plaisir. Sacré groupe.