Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThen Comes Silence › Then Comes Silence II

Then Comes Silence › Then Comes Silence II

  • 2018 • Novoton NOVO045 • 1 CD

cd • 10 titres

  • 1Spirits flow
  • 2Can't hide
  • 3Whispering about you
  • 4Ghost child
  • 5She lies in wait
  • 6New life
  • 7Falling into the void
  • 8Fingers
  • 9Mothman
  • 10In between worlds

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Alex, Jens, Karl, Seth

Musiciens additionnels : Anna Eklund (vocaux féminins)

remarques

https://thencomessilence.bandcamp.com/

chronique

En voilà qui, mine de rien, sont en train de devenir la coqueluche des milieux avisé…C’est suédois mais l’indice initiateur pour moi se situe du côté de l’Espagne en la personne de Hugo Zombi, musicien doté d’un fort beau pedigree pour avoir joué dans Naughty Zombies et les géniaux Los Carniceros del Norte. Comment en est-il arrivé à boucler ses valises pour la Scadinavie ? mystère. Bien que son parcours personnel soit très connoté batcave/deathrock, il n’en est rien de ce nouveau projet auquel il s’est joint (plus tard, il ne joue pas encore sur cet album). Le style de Then Comes Silence se situe dans une veine goth moderne, de celle qui emprunte davantage à Killing Joke qu’aux Sisters of Mercy (à moins qu’il ne s’agisse de la seconde mouture) avec des influences post punk dans le jeu et un chant moins caverneux qui m’évoque plutôt celui de Daniel Ash dans ses tonalités dandy. Le bon point pour le groupe, c’est son choix d’une production résolument moderne mais maîtrisée (le brillant ‘New life’, son atmosphère céleste et apocalyptique à la fois). Si je pense spontanément à Grave Pleasures (‘Fingers’), plusieurs titres m’amèneraient plutôt du côté d’une version sombre de Love and Rockets (‘Falling into the void’) pour la touche décadente flottant dans une éther noir. Beaucoup d’influences donc, du goth au shoegaze, mais assemblées de manière non restrictives qui permettent au groupe non seulement d’affirmer un minimum d’originalité mais lui laissera les coudées franches pour évoluer par la suite (alerte spoil). Pour l’heure, voilà un disque efficace, séduisant, aux climats variés et travaillés, sombre mais en adéquation avec les thèmes de son époque, qui se termine par le lent, lourd ‘In between worlds’ (Jesus and Mary Chain version gothique ?) annonciateur d’une nuit qui n’est pas prête de s’achever…

note       Publiée le jeudi 13 août 2020

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Then Comes Silence II".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Then Comes Silence II".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Then Comes Silence II".