Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLover Of Sin › Horny beast

Lover Of Sin › Horny beast

détail des votes

Membre Note Date
Twilight      vendredi 31 juillet 2020 - 16:15

cd • 11 titres

  • 1She who adorneth
  • 2The spell is broken
  • 3Liquid fire
  • 4Mistress of heaven
  • 5You will suffer
  • 6Horny beast
  • 7Goddess of love
  • 8My secret things
  • 9You really got me
  • 10My lover of sin
  • 11Breathless breathing

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

D.O.W Studio, Mango, Floride, USA.

line up

Maitri (chant, guitare, basse)

Musiciens additionnels : George Kollias (batterie), Elizabeth Schall (guitare lead), Karl Sanders (guitare lead), Destructhor (guitare lead), Ralph Santolla (guitare lead)

remarques

http://www.loverofsin.net/

chronique

Le soleil se couche sur le Nil, un vent frais s’élève du désert mais quelque part-là bas, au bord du fleuve, parmi les ruines d’un temple, des feux rougeoient dans la nuit, des ombres dansent, des tambours martèlent, des parfums épais flottent dans l’air, il fait chaud…Cette nuit, il sera question de sexe, d’ivresse, de corps enlacés, de foutre…Presque dix ans après le premier album, Lover of Sin revient avec une nouvelle offre de débauche dans laquelle Maitri assure la majorité des éléments (chant, guitare, basse), épaulée par des invités prestigieux (membres de Nile, Dreaming Dead…) sous la houlette de Juan Punchy Gonzales. On retrouve le style du premier disque soit un mélange de death metal, de crust, d’une larme d’indus même, mais en mieux maîtrisé. Toujours aussi varié et riche (beau travail de production), un brin moins extrême mais toujours efficace quant aux climats, il révèle surtout une Maitri en pleine maîtrise de son chant, un chant puissant qui la voit du coup moins crier car ce n’est plus nécessaire. Son timbre sombre colle parfaitement à l’énergie noire et agressive de la musique. Remarquable travail d’écriture aussi (la musique, pas les paroles toujours plutôt ras la touffe) faisant de ‘Horny beast’ un disque cohérent alternant des atmosphères lourdes (‘You will suffer’ qui eût pu figurer sur une version metal de ‘Scriptures’, ‘Breathless breathing’), des accélérations, des riffs tranchants mais aussi quelques claviers judicieusement placés pour l’ambiance (‘Goddess of love’). Le groupe surprend même avec une reprise personnelle et réussie du ‘You really got me’ des Kinks, un ‘My secret things’ avec des instant torves. Mélodiquement parlant, c’est très bon également. Des titres tels que ‘My lover of sin’, ‘Liquid fire’, ‘Goddess of love’ sont de franches réussites. Ce second opus permet donc à Maitri de se révéler pleinement en tant qu’artiste, aussi bien au niveau des instruments que du chant. Plus besoin d’en faire des caisses, les intentions sont claires, pures, le résultat s’en ressent, on a franchi un cran par rapport à ‘Lover of sin’. Tandis que les dernières braises rougeoient, que le soleil se lève, les silhouettes nues gavées de sexe, d’alcool, de drogue, s’endorment sur le sable…Mais pas la Bête...

note       Publiée le vendredi 31 juillet 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Horny beast".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Horny beast".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Horny beast".

Flesheaters › samedi 1 août 2020 - 20:21  message privé !

un 10/10 pour cette album que j'ai écouté une centaine de fois depuis sa sortie le 6/6/2012. J'ai même créer personnellement 2 versions vinyles pour moi même et un ami.

nicola › vendredi 31 juillet 2020 - 20:32  message privé !

Projet lié : Nile avec George Kollias (batterie), Karl Sanders (guitare lead).
Voir ici : https://www.gutsofdarkness.com/god/objet.php?objet=6880
Ralph Santolla (guitare lead) a joué avec Deicide et Obituary.