Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHolylore › Sefiroth

Holylore › Sefiroth

détail des votes

Membre Note Date
Twilight      lundi 15 juin 2020 - 10:27

cd • 10 titres

  • 1Zephira
  • 2Night of candles
  • 3The shadow of the dead spirit
  • 4The furthest light
  • 5Virgin from Stonewaters
  • 6Angels
  • 7Possessed: 1) The posess 2) The death 3) In hell
  • 8Heaven's gate
  • 9Last resurrection
  • 10Zephira II

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

H.Graal (chant, choeurs, prédictions), H.Noxious (guitare, choeurs, programmation), H.Etienne (basse, programmation, clavier), H.Cold (guitare), H.H. (clavier)

remarques

chronique

‘C’était mieux avant’, ‘notre époque manque de groupes goth valables’…Blah blah blah…Vieux débat stérile mais j’ai beau m’en défendre, une certaine nostalgie, de celles d’avoir perdu quelque chose en chemin, m’étreint parfois à l’écoute de certaines formations des années 80 ou 90…Par moment, j’ai l’impression que bien des goths européens contemporains ne croient plus au pouvoir des chandelles noires, aux lignes d’orgue, aux bâtons d’encens et autres clichés délicieusement délectables pourtant. Se réunissent-ils encore autour d’un feu dans la forêt pour se lire des histoires de vampires ou autres poèmes macabres ? Errent-ils la nuit dans les cimetières ou les bâtiments en ruines pour en savourer le calme ? Ne manquerait-il pas une part de décorum encore présentes aux USA ou en Amérique du Sud ? J’aime à croire que non mais la mode semble davantage à la froideur existentielle qu’aux envolées mystiques de par nos contrées…Il m’est donc d’autant plus agréable de me replonger dans l’âge d’or de la scène sombre italienne…Holylore par exemple, goths de chez goths, rejetons des Nephilim, qui n’hésitent pas à arborer des noms tels que H.Noxious, H.Graal, H.Cold ou H.Etienne, à poser devant un château ou dans les rochers. Eux produisent des titres plutôt longs car ils aiment proposer des atmosphères, créer des climats. Les titres sont parlants, ‘Zephira’, ‘Night of candles’, ‘Angels’ et tout le toutim. Musicalement, impossible de ne pas songer aux Fields of the Nephilim mais avec un aspect liturgique plus prononcé notamment de par le jeu de clavier. Autre différence, l’emploi de la boîte à rythmes et non d’une batterie; elle demeure d’ailleurs non pas sous-mixée mais légèrement au second plan par rapport au chant, par exemple. Accords d’orgue, voix féminine chuchotant ‘This is not silence’ puis départ du rythme, le ton est donné de suite…Du bon goth rock traditionnel dans ce que le mot peut avoir de positif, avec de lointains accents de deathrock (‘Virgin from Stonewaters’) dans le rendu des guitares, des atmosphères fortes et sombres, un chanteur au timbre caverneux mais évitant d’aboyer. Formule efficace, aussi bien dans les temps forts que sur des tempi plus calmes et tristes (‘The furthest light’). D’un point de vue strictement personnel, voilà un disque qui y a gagné avec le temps. Pas spécialement novateur quant à son écriture, c’est par sa conviction, ses climats prenants, ses mélodies, qu’il récolte ses lauriers. Ca fait du bien, gothic rock ne devrait pas rimer avec pop… 4,5/6

note       Publiée le lundi 15 juin 2020

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Sefiroth".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sefiroth".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sefiroth".

Richard › mardi 16 juin 2020 - 05:32  message privé !

Pas faux. On est effectivement loin avec les Turcs et les Américains de l'imper poussiéreux.

Twilight › mardi 16 juin 2020 - 00:13  message privé !
avatar

Solemn Novena ? She Past Away ? Drab Majesty ? Ce qu'on nous vend comme la nouvelle scène goth souvent (enfin pas Solemn Novena)

Note donnée au disque :       
Richard › lundi 15 juin 2020 - 18:58  message privé !

C'est vrai qu'un titre comme " The shadow of the dead spirit " vaut à lui seul l'écoute de cette galette. Petite question (pour un champion) Twilight, tu penses à qui lorsque tu dis "gothic rock ne devrait pas rimer avec pop…", y'a rien qui me vient.