Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMayhem › Daemon

Mayhem › Daemon

cd • 10 titres • 49:24 min

  • 1The dying false king03:45
  • 2Agenda ignis04:34
  • 3Bad blood04:58
  • 4Malum05:05
  • 5Falsified and hated05:48
  • 6Aeon daemonium06:03
  • 7Worthless abominations destroyed03:48
  • 8Daemon spawn06:02
  • 9Of worms and ruins03:48
  • 10Invoke the oath05:33

enregistrement

Enregistré au Necromorbus Studio, au SleikBallaMi Studio et au Lupercal Studio

line up

Attila Csihar (chant), Hellhammer (batterie), Teloch (guitare), Ghul (guitares), Necrobutcher (basse)

remarques

chronique

Mayhem, c'est quand même un vaste sujet au sein de la scène black metal. Autant leurs frasques que leurs albums ont défrayé la chronique. Inutile de revenir dessus, tout a déjà été dit et redit en long en large et en travers. Ils ont surtout sorti un album emblématique du genre il y a 25 ans et depuis, la formation a continué contre vents et marrés à sortir des albums, à intervalles réguliers et relativement longs (4-5 ans). A l'époque, dans les années 90, je n'avais pas été spécialement subjugué par "De mysteriis dom Sathanas", même si je concédais qu'il possédait d'innombrables qualités. Avec le temps, mon avis a légèrement changé et je conçois qu'il s'agit effectivement d'un très bon album. Ce qui fait aussi une particularité de Mayhem, c'est d'avoir souvent innové dans leurs albums successifs, au risque de se mettre à dos nombre de leurs fans. Le rejet qu'avait pu provoquer "Grand declaration of war" à l'époque était incroyable dans la scène. Alors qu'il faut bien avouer que 10-15-20 ans plus tard, avoir la même démarche qu'ils ont eu à l'époque ne pose maintenant plus aucun problème. En fait, j'ai beaucoup aimé leur démarche dans les années 2000. Seul leur précédent album, "Esoteric warfare" m'a vraiment fait l'effet d'un album inutile. Là, en 2019, ils débarquent avec son successeur. Cinq années séparent ces deux albums, et dans l'intervalle, Mayhem a utilisé ce temps pour rendre hommage à son album mythique, "De mysteriis dom Sathanas", en le reprenant en intégralité lors de tournées interminables, donnant lieu à un témoignage CD+DVD dont j'ai pu vous parler plus tôt cette année. Et à l'écoute de ce "Deamon", il est indéniable que cette tournée a laissé des marques lors de la composition de ce disque, à moins que ce ne soit une volonté délibérée du groupe de revenir à cette époque. En fait, les premières écoutes ont été assez déroutantes. Pas que l'album soit étonnant, mais les similitudes avec "De mysteriis dom Sathanas" sont très nombreuses. C'est pas dur, la production, c'est la même, avec ce coup-ci un vrai son de basse et un Attila avec plus de bouteille. Les riffs sont écrits dans le même moule. Et ça, c'est un peu ce qui me déçoit dans cette nouvelle formation avec Ghul et Teloch. Elle manque d'originalité, là où auparavant, Blasphemer apportait un souffle nouveau à chaque production, là, on sent qu'ils ont choisi la facilité. Et pourtant, ça marche ! Franchement, les premières écoutes n'ont pas été simples, je trouvais l'album trop téléphoné, mais avec le temps, il faut bien l'avouer, ce disque est brillant, un peu comme si les étoiles s'étaient alignées. Oui, d'accord il y a le son et le style, mais cela ne fait pas tout ! Attila est en grande forme, rien à voir avec celui d'"Esoteric warfare", il retrouve son niveau de l'hallucinant "Ordo ad chao". Là, il explose, en utilisant toute la palette de ses capacités vocales. Niveau production, au-delà de la similitude avec celle de "De mysteriis dom Sathanas", l'ensemble sonne de manière puissante et claire où tout est bien mis en valeur. Ils ont utilisé, entre autres, le Necromorbus Studio, à Stockholm, lieu prisé par la majorité des productions de black metal suédois de ces 20 dernières années, un morceau comme "Malum" me fait d'ailleurs clairement penser à du Ofermod. Et puis, les compositions, il faut admettre que c'est particulièrement bien senti, un peu comme s'il gardait les atmosphères claustrophobiques d'"Ordo ad chao" en y ajoutant l'efficacité de "Chimera". Et ça le fait ! J'oserais presque dire bizarrement. Rien ne prédisposait ce disque à réussir son pari. Reprendre la recette de leur album emblématique est quand même sur le papier ultra casse gueule, mais là, à chaque fois que j'écoute l'album, je l'aime plus que la fois précédente, j'accroche carrément aux compositions, suffisamment variées pour ne pas s'ennuyer et suffisamment catchy pour accrocher aux riffs. Tous les morceaux sont bons. Vraiment là, pour le coup, Mayhem ne s'est pas planté. Je ne m'y attendais clairement pas. Je pense qu'il s'agit vraiment d'un album qu'on aime ou qu'on déteste, mais personnellement, je trouve qu'il atteint sa cible, après un "Esoteric warfare" loupé. "Daemon" redresse clairement la barre pour moi, un album vraiment réussi qui permet au groupe d'entretenir la flamme !

note       Publiée le dimanche 31 mai 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Daemon".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Daemon".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Daemon".

blood › vendredi 5 juin 2020 - 21:28  message privé !

Je retiens surtout le son, et plus particulièrement celui de la basse. Car si les compos sont bonnes, elles ne contiennent pas cet incroyable sens du riff qui était vraiment le propre d'Euronymous, et paraissent parfois un peu longuettes. Un album de qualité, mais tout de même un bon cran en dessous de De Mysteriis.

Note donnée au disque :       
zugal21 › lundi 1 juin 2020 - 11:55  message privé !  zugal21 est en ligne !

M'a fait l'effet de quelque chose de plutôt bon. Mais ma note et ce comm évolueront sans doute, car je ne l'ai écouté que deux fois, et, foutredieu, il est dense .

Note donnée au disque :       
dimegoat › lundi 1 juin 2020 - 11:30  message privé !

Un peu perplexe aussi, à première écoute. Départ en trombe, le son de la batterie, ça fait vraiment DMDS mais dès le premier morceau les accords ont l'air d'être alignés un peu au hasard.

taliesin › lundi 1 juin 2020 - 09:46  message privé !

Je l'ai écouté, réécouté, j'ai essayé de l'aimer... Mais non, ça ne passe vraiment pas...

Note donnée au disque :       
Twilight › dimanche 31 mai 2020 - 22:18  message privé !
avatar

Une pure tuerie ce skeud ! Incroyable comme ce groupe tient dans la qualité

Note donnée au disque :