Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSabbat (JAP) › Sabbat

Sabbat (JAP) › Sabbat

  • 1985 • Evil Records 666-001 • 300 copies • 1 EP 45 tours

ep • 2 titres • 09:59 min

  • 1Black fire04:38
  • 2Mion's hill05:21

enregistrement

Enregistré au Hiko's Studio le 21 avril 1985

line up

Gezol (chant, basse), Elizaveat (guitares), Ozny (guitares), Valvin (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal
heavy metal
Styles personnels
new wave of british heavy metal

Sabbat, les japonais... Tout un programme ! S'attaquer à une telle institution n'est pas évident ! Si vous pensiez que John Zorn possédait une discographie importante, ce n'est rien en comparaison de celle des japonais ! On peut dire que Sabbat est l'archétype du groupe culte par excellence. Il ne s'agit pas du plus grand groupe de l'univers (quoi que...), ils sont très respectés sur la scène, ils ne se produisent pas fréquemment de notre côté du globe, ils sont extrêmement attaché au concept de l'underground, ils n'ont jamais signé sur un gros label distribué dans les réseaux traditionnels, il n'existe pas de bootlegs de Sabbat car ils partent du principe que toutes les sorties estampillées Sabbat deviennent de fait officielle, ils sont totalement dédiés au metal depuis près de 40 ans, et tout simplement, Sabbat, c'est jouissif !! Et même si j'ai déjà parlé d'eux au travers de quelques splits, je n'avais jamais attaqué leurs enregistrements en mode "solo". Sur ce premier enregistrement, un 7" éponyme datant de 1985, on a droit à deux morceaux, un "Black fire" proche de la NWOBHM des débuts d'Iron Maiden, avec ce petit côté punk reconnaissable dans le style. Le style est rapide, avec pas mal de changements de parties, mais déjà, on retrouve l'intensité qui fera le succès de la formation. Le deuxième morceau possède une atmosphère plus mélancolique mais toujours ancrée dans le heavy metal de ce début de décennie avec des riffs propices au headbanging et toujours cette référence à Iron Maiden bien présente (cette basse est tellement influencée par Steve Harris). "Mion's hill" est un morceau plus recherché que "Black fire", montrant un groupe bien en place possédant une aisance naturelle et une bonne maitrise de son sujet. Franchement, les solos sont mortels, bien écrits et intégrés au morceau, et les enchainements sont super bien sentis. Le résultat est là, on a droit à un premier single excellent, super bien pensé et composé. Sabbat rentre de plein pied dans l'underground metallique avec un premier enregistrement mythique !

note       Publiée le jeudi 21 mai 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Sabbat".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sabbat".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sabbat".

merci pour le fusil... › lundi 25 mai 2020 - 17:40  message privé !

...Sans oublier Anthem.

Dead26 › lundi 25 mai 2020 - 16:47  message privé !

Sabbat en live c'est LE metal couillu (c'est le cas de le dire) dans toute sa splendeur, incarné dans sa forme la plus brut avec une énergie hors du commun et une bonne humeur des plus communicatives. Les frères d'armes de Loudness, Sigh, Abigail, Gallhammer, Gore Beyond Necropsy et Jean Passe...

Sabbatrinity le dernier vrai album en date (2011) est vraiment très très bon, du Sabbat dans la plus pure des traditions, avec la voix particulière du Gezol et ses célèbres montées dans les aiguës. On aime ou on déteste c'est selon.. Moi je surkiff ce groupe, idem pour le Metalucifer, réincarnation metal old school de ce qui fut autrefois. Le top moumoute !

Note donnée au disque :       
Richter › lundi 25 mai 2020 - 15:20  message privé !

Un groupe que j'aime beaucoup. J'ai une chiée de leur production. Y a des lives et des splits par dizaines. Par contre je recommande plutôt le Sabbat des 90's pour débuter que cet EP des débuts même si Mion's hill est devenu un classique de Sabbat. Sauf si on aime les productions à l'arrache. Un album comme Karisma (1999) c'est pas mal pour se familiariser avec le groupe.

Dead26 › jeudi 21 mai 2020 - 18:40  message privé !

Et pour ceux qui voudraient écouter tous les EPs des débuts, on les retrouve sur la compilation cd Sabbatical Holocaust.

Les 5 premiers EP réunis:

- Sabbat (1985)

- Born by evil blood (1987)

- Desecration (1988)

- The devil's sperm is cold (1986)

- The seven deadly sins (1990)

+ du live 86.

Incontournable pour tout fan qui se respecte.

Note donnée au disque :       
Dead26 › jeudi 21 mai 2020 - 18:18  message privé !

Le Sabbat japonais c'est à peine une dizaine de véritable albums mais une chiée de live, compilations et split à n'en plus pouvoir. J'estime que tous leurs albums sont bons sans exception, dans une veine thrash/black avec des racines heavy metal ancrées jusqu'à la garde. Le chanteur toujours à moitié à oilepé avec slobard en cuir, sa marque de fabrique. Groupe unique, un des meilleurs dans le genre thrash-black de la bas. Respect éternel au Sabbat japonais !!

Black Fire (live 1986)

Note donnée au disque :