Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMad At The World › Mad at the world

Mad At The World › Mad at the world

cd • 12 titres

  • 1Living dead
  • 2All the lonely sheep
  • 3I want to see heaven
  • 4No room left
  • 5Easy way out
  • 6Bad motives
  • 7No more innocence
  • 8It can't rain forever
  • 9Here we go again
  • 10Dry your tears
  • 11Mad at the world
  • 12Chance of luck

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

3D Studios, Costa Mesa, Californie, USA. Asylomar, USA.

line up

Roger Rose (chant, claviers, guitare, programmation), Randy Rose (batterie, programmation, choeurs)

remarques

chronique

Styles
new wave

1987, un duo composé d’un postier passionné de Jésus et de synthés et de son petit frangin d’à peine 15 ans coiffé Robert Smith version platine, plutôt axé sur les percussions, amène la new wave synthétique dans le petit monde étroit et rétrograde du rock chrétien. De son propre aveu, Roger Rose le beau gosse, chanteur, compositeur, tête à penser du groupe, adore Depeche Mode mais ne trouve pas leurs paroles en adéquation avec ses valeurs. Qu’à cela ne tienne, il a bien assez de matos chez lui pour corriger le tir. Mad at the World qui changeront pas mal de styles par la suite sonnent pour l’heure comme un bon mélange d’influences Depeche Mode, A Flock of seagulls et Tears for Fears (Spandau Ballet peut-être même ?). La bande à Martin Gore est une influence dominante mais le groupe préfère pourtant généralement des rythmes plus rapides, utilise aussi de la guitare électrique et affirme finalement un style bien ficelé. Un brin moins audacieux dans la recherche de sonorités mais exigeant quant à la production, les arrangements, Roger Rose, en plus de bien chanter avec un timbre entre Tony Hadley et Roland Orzabal, a le sens de la mélodie aussi aiguisé. Du coup, ce premier essai s’écoute tout seul, malgré un ou deux effets vaguement datés, avec le halo d’ombre réglementaire qui épice le propos parce que ce n’est parce qu’on joue pour Dieu qu’une joie béate est nécessaire (‘No more innocence’, ‘Here we go again’ avec sa rythmique vaguement EBM). Le petit frère Randy (un vrai mordu de musique qui ira jusqu’à ouvrir son studio, fonder son label et multiplier les projets en plus des instruments; cf la chronique de Rose par maître Raven) affectionne pour sa part les batteries et les boîtes qui claquent franchement, souvent avec une base binaire de tête et quelques roulements de toms électroniques en complément. Couplés avec les claviers de son frérot, les collages à l’ancienne, les loops sur Commodore, le riff de gratte bien placé, ils permettent aux deux Rose de lâcher une collection de hits fort délicieux à l’interprétation impeccable et maîtrisée. Je crois que j’aime encore plus aujourd’hui qu’en 1987.

note       Publiée le vendredi 15 mai 2020

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Mad at the world".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Mad at the world".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Mad at the world".

Kagoul › vendredi 22 mai 2020 - 21:35  message privé !

Jésus ... les simples d'esprits (simple minds). ça se tient tout ça :-)

Twilight › jeudi 21 mai 2020 - 21:57  message privé !
avatar

Bien vu Simple Minds...

Note donnée au disque :       
Dane › jeudi 21 mai 2020 - 19:51  message privé !

Ça a l'air d'être une bonne collection new wave, j'vais y jeter une oreille.

Raven › jeudi 21 mai 2020 - 15:43  message privé !
avatar

" un bon mélange d’influences Depeche Mode, A Flock of seagulls et Tears for Fears (Spandau Ballet peut-être même ?)."

Et a-ha et Simple Minds ? Je me le renvoie là et il a quand même de gros accès Morten Harket le père Roger (même s'il a pas cette capacité aux aigus que seuls les chevreuils et quelques autres animaux perçoivent) - et aussi Jim Kerr et Marc Almond, sa palette de mimiques new wave est un peu de cet ordre.

Note donnée au disque :       
Kagoul › jeudi 21 mai 2020 - 13:30  message privé !

Le chanteur a une voix sublime ! qui me fait penser à celle du chanteur du groupe SAGA ! wow Twilight tu connaissais déjà ce groupe en 1987 ?! tu m'épateras toujours :-) Merci pour la découverte ;-)