Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMortician › From the casket

Mortician › From the casket

détail des votes

Membre Note Date
Nicko      jeudi 14 mai 2020 - 22:55

cd 1 • 18 titres • 53:21 min

  • Demo #1 '90
  • 1Intro / Mortician03:25
  • 2Brutally mutilated00:40
  • 3Necrocannibal / Outro04:47
  • Rehearsal 12/14/89 demo
  • 4Mortician02:39
  • 5Necrocannibal04:24
  • 6Brutally mutilated00:50
  • Rehearsal 1990
  • 7Necrocannibal / Brutally mutilated05:18
  • 8Hacked up for barbecue03:00
  • Live at Cheers 1990
  • 9Mortician02:36
  • 10Brutally mutilated01:21
  • 11Necrocannibal05:17
  • Live at G. Willikers 1990
  • 12Mortal massacre03:34
  • 13Drilling for brains01:07
  • 14Bloodcraving03:20
  • 15Brutally mutilated00:56
  • 16Necrocannibal04:38
  • 17Scum02:55 [reprise de Napalm Death]
  • 18Mortician02:34

cd 2 • 16 titres • 41:08 min

  • Live in Buffalo NY 1990
  • 1Mortician02:35
  • 2Bloodcraving03:09
  • 3Drilling for brains01:11
  • 4Mortal massacre03:39
  • 5Brutally mutilated00:56
  • 6Scum02:44 [reprise de Napalm Death]
  • 7Embalmed alive01:03
  • 8Necrocannibal04:47
  • Live at A Day Of Death 1990
  • 9Mortal massacre03:52
  • 10Necrocannibal04:58
  • 11Bloodcraving03:20
  • 12Drilling for brains01:04
  • 13Embalmed alive01:06
  • 14Scum02:42 [reprise de Napalm Death]
  • 15Brutally mutilated01:02
  • 16Mortician03:00

enregistrement

Enregistré entre décembre 1989 et octobre 1990

line up

John Mcentee (guitares), Will Rahmer (chant, basse), Matt Harshner (guitare [CD 1 : 4 à 8]), Matt Sicher (batterie)

remarques

chronique

Pas grand chose de nouveau à se mettre sous la dent au rayon Mortician depuis l'album "Re-animated dead flesh" de 2004, et surtout depuis l'arrestation de Will Rahmer en Pologne fin 2005. Depuis, il a pu retourner aux USA, mais par contre, c'est proche du silence radio du côté des vétérans new-yorkais depuis cet incident, alors qu'ils nous avaient habitués à être plus prolifique par le passé. A part une poignée de rééditions d'enregistrements obscurs en édition limitée, rien de nouveau n'a débarqué. Là, en 2016, ils nous sortent une compilation double-CD assez intéressante de leurs tout débuts, "From the casket" (référence à leur premier nom de groupe avant qu'ils ne s'appellent Mortician, "Casket"). Certes, il ne s'agit pas de nouveau matériel, mais on a quand même droit à de l'inédit ou à la réédition d'enregistrements très rares. En fait, cette compil' aurait pu s'appeler "A year in the life of Mortician". Elle reprend l'équivalent d'une heure et demi de musique enregistrée pendant la première année d'existence de la formation, entre octobre 1989 et octobre 1990, de la toute première démo enregistrée en répèt en décembre 1989 au fameux festival "A day of death" d'octobre 1990 avec notamment Immolation. Pour être plus concret, on a droit aux deux premières démos du groupe (celle de répèt' et celle enregistrée en studio quelques mois plus tard - avec les mêmes morceaux), quelques morceaux de répétition et du live, pas moins de 4 concerts, plus ou moins complets ! Et là, à part les deux démos (dont seule la deuxième avait jusque là été rééditée), on n'a droit qu'à de l'inédit (si je veux être pointilleux, deux morceaux du festival "A day of death" avaient été sortis semble-t-il officiellement dans un split EP avec Immolation - chroniqué dans ces pages), donc fatalement, cette compil' ne se fout pas de la gueule du fan ! Ça commence avec les démos, bizarrement avec la deuxième, puis la premières, avec les 3 mêmes titres auxquels ont été ajoutés les fameux intros/interludes/outro de films d'horreur, chers à Mortician, sur la deuxième démo. Pour plus de précisions sur ces enregistrements, je vous invite à lire les chroniques détaillées de ces objets sur leur page respective. Ensuite, on a droit à des versions de répétition de trois morceaux dans un style vraiment très cru, surtout au niveau du son, pour un résultat pas spécialement audible. Là, ils auraient pu s'abstenir, d'autant plus qu'on a droit à de nouvelles versions de "Necrocannibal" et de "Brutally mutilated". Passons maintenant à la partie live ! Le premier enregistrement ne contient que trois titres.... ceux présents dans les démos ! Sur ce début de compil', sur 12 morceaux, on a droit à de multiples versions des seuls trois morceaux des démos, ainsi qu'à un "Hacked up for barbecue" qui s'est perdu au milieu ! Quand on sait que ces trois morceaux sont tous repris dans les 3 autres live de cette compil', je peux vous dire que les "Mortician", "Necrocannibal" et "Brutally mutilated", je les connais maintenant sur le bout des doigts !! Sur les différents live, le son est plutôt acceptable et correspond à un bon enregistrement amateur (bon ok, le live à Willikers est quand même bien dégueulasse). La saturation des instruments ne péjore pas trop la qualité générale de l'enregistrement, on distingue ce qu'il se passe sur scène, même si les parties les plus brutales sont parfois un peu noyées dans la masse, avec des cymbales un peu trop mises en avant. Les morceaux sont suffisamment variés, même pour du Mortician, pour ne pas sombrer dans la monotonie, malgré la durée conséquente de la compilation. Elle s'écoute plutôt bien. L'ambiance est vraiment unique dans la scène death metal américaine, à la fois rampante, visqueuse et par moment ultra-bourrine, toujours bas du front, sans réelle recherche et avec une technique ultra-basique, finalement proche du punk dans la démarche. On a donc ici un bon témoignage du début de carrière bien underground du groupe. On peut se rendre compte que dès leurs débuts, les New-Yorkais étaient bien à part et jusqu'au-boutistes dans la scène. Alors bien évidemment, une telle compilation ne va être destinée qu'aux die-hard fans de Mortician, mais en même temps, quand on aime un tel groupe, ça ne peut pas être qu'à moitié !

note       Publiée le jeudi 14 mai 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "From the casket".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "From the casket".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "From the casket".