Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPsychick Warriors ov Gaia › Exit 23

Psychick Warriors ov Gaia › Exit 23

vinyle 45t • 2 titres

  • 1A Exit 23 (Source)7:42
  • 2B Exit 23 (Return)9:24

remarques

Ritual dance music. Dedicated to Gaia, Chaos, the Katharos Foundation, Thee Temple Ov Psychick Youth and all those who dare to... Love & care.

chronique

Styles
techno
Styles personnels
tribal

Cela parait étonnant à posteriori mais l'histoire de Psychick Warriors Of Gaia commence au milieu des années 80 dans la Katharos Foundation, une branche post-industrielle occulte de Tilburg liée de près au Temple of Psychick Youth. On a là le bouillon typique de l'underground : artistes séditieux et fauchés à la recherche de nouvelles sensations, drogues et musique bruitiste, culture ésotérique et expérimentations sonores grâce à la démocratisation du matériel électronique – en somme, une réplique quasi-parfaite de l'underground anglais tel qu'il était quelques années auparavant, la politique locale en moins. Si les débuts se croisent, le passage à la rave et la techno les coupera définitivement l'un de l'autre : quand Fred Giannelli impose à Psychic TV le son acid house américain, les néérlandais quant à eux font le pari du collectif anonyme menant la techno à sa souce la plus pure : le rythme.

'Exit 23' sort en 1989 sur une cassette plutôt discrète pour accompagner des concerts qui n'ont pour objectif que de mettre les gens en trance, tels Crash Worship avec des machines. Ressorti un an plus tard sur le célèbre label belge KK Records sous forme de maxi, c'est-à-dire entièrement à la merci des Djs, il tombe alors comme une brique dans la mare de la culture rave. Le label lui-même était plutôt porté sur l'indus jusque là, avec du Front Line Assembly, du Vomito Negro, Smersh et autres Controlled Bleeding. Arrivent ces deux versions de 'Exit 23', purs concentrés de rythmes dont la répétition abrutit puis hypnotise. La présence díscrète du sample de Timothy Leary qui nous enjoint à "retourner à la source" n'échappera à personne. Trente ans plus tard on peu facilement trouver mieux à se mettre sous l'oreille, mais on ne peut que reconnaitre l'intransigeance de ce premier maxi qui imposera l'adjectif 'tribal' sur une scène qui se cherche encore.

note       Publiée le mercredi 18 novembre 2020

Dans le même esprit, Wotzenknecht vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Exit 23".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Exit 23".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Exit 23".