Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPainted Orange › Painted orange

Painted Orange › Painted orange

cd • 10 titres

  • 1Colours
  • 2Shake me
  • 3Amanda
  • 4Voyager
  • 5Standing still
  • 6Stay please stay
  • 7To carry on
  • 8You walked
  • 9Bow down
  • 10Hands

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Otto M (chant, programmation, batterie, synthés, claviers), Gary J.Parson (chant), Kevin Schumacher (clavier, synthé), Craig Fain (guitare)

remarques

paintedorange.com

chronique

Orange is the new black…Ok, mais ces mecs-là, des Américains, n’avaient pas attendu la hype pour se servir de l’orange; en l’occurence pas celui lié aux barreaux et aux geôles, plutôt la couleur du soleil selon le verset ‘Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles [pour entendre] entende.’ car, oui, malgré des habits tirant plutôt vers le sombre, Painted Orange font partie des petits soldats du Christ…Des soldats armés de synthés, de boîtes à rythmes, de guitares proposant une pop électronique inspirée autant par Kraftwerk, Depeche Mode version des débuts que New Order. Le dernier moment avant que le style ne soit avalé par la new beat, la danse, la techno et autres déclinaisons ayant caractérisé les 90’s. En fait, ce disque est arrivé presque cinq ans trop tard, il aurait été enregistré en 1985 qu’on n’y aurait vu que du feu; il regorge d’influences new wave à la Heaven 17, Depeche Mode (‘Standing still’), même si l’on flaire déjà un aspect dansant qui mutera bientôt. Pour l’heure, on en est aux programmations travaillées, aux rythmes hachés, à l’usage de pads électroniques, pour une touche ‘dancefloor friendly’ mais avec des vocaux juste assez inquiets pour maintenir un minimum qualité et éviter de produire de la pop vulgaire. C’est d’ailleurs juste trop besogné pour produire des tubes à la chaîne même si le disque en comprend deux ou trois bien balancés: l’excellent ‘Hands’ sonnant comme du New Order glauque, ‘Standing still’ plutôt inspiré Depeche Mode (le chant m’évoque d’ailleurs à plus d’une reprise, une sorte de frérot de Martin Gore, à moins que ce ne soit de Darrin Huss), ‘Shake me’ (une version soft des jeunes Front 242 ?), ’You walked’ éventuellement…Le travail sur l’électronique est correct permettant aux morceaux de tenir le test du temps; ça sonne un brin daté mais jamais trop et les quelques lignes de guitare serpentant au milieu des circuits équilibrent, assombrissent légèrement. Rien d’extraordinaire mais c’est franchement pas mauvais et même plaisant sur les meilleures chansons. Un orange vitaminé mais pernicieux juste comme il faut, désolé Seigneur…

note       Publiée le dimanche 3 mai 2020

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Painted orange".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Painted orange".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Painted orange".