Vous êtes ici › Les groupes / artistesUUzi › Cadena de odio

Uzi › Cadena de odio

vinyl 33t • 10 titres

  • 1Existencia absurda
  • 2Predicando el odio
  • 3Nada
  • 4Competencia
  • 5Cadena de odio
  • 6Planeta inviable
  • 7Miradas (No No No)
  • 8Esperar
  • 9La Vida que quieres
  • 10No nos puedes engañar

remarques

https://uzipunkbogota.bandcamp.com/releases. Existe avec couverture rouge et en version vinyle rose.

chronique

Styles
punk

1948, Israël, un certain Uziel Gal développe ce qui va devenir l’un des archétypes de l’arme sexy dans les pellicules aux thèmes de gangsters (le magnum, on le garde pour l’autre camp). 2019, Colombie, Ximena Oritz polit aussi l’angle de tir mais dans un autre genre: le punk. Je ne sais pas ce qu’ils ont en Amérique du Sud (hormis des hommes politiques pas toujours fans des droits de l’homme qui, contrairement à ici, ne cherchent pas à le masquer) mais leurs formations du genre sont souvent redoutablement efficaces tant dans le verbe que la mélodie, tout ça, bien entendu, sur fond de déluge sonore. Uzi, c’est ça, c’est sombre, rapide mais toujours mélodique comme il faut avec une batterie qui ne se contente pas de ‘poum-tchaks’ en continu mais nuance le propos avec quelques roulements bien placés (‘Miradas’, ‘Esperar’), des guitares crachant leurs accords en vagues tendues avec des accords merveilleusement sentis, un son agressif mais jamais dégueulasse. Et puis, bon sang, cette nana absolument royale derrière son micro, avec ces vocaux ni récités ni chantés et le léger rauque hispanique typique dans le timbre, comme elle assure ! Les chansons sont courtes, ne prennent pas le temps de poser l’ambiance, entrent directement dans le lard mais une fois que c’est fait, révèlent leur vrai venin. Ça s’écoute tout seul, trop vite (pas rare que la touche ‘repeat’ joue son rôle, belle invention), sans la moindre lassitude ni d’uniformité (c'est limite une usines à tubes dans le style). En même temps, on nous apprend que les zicos sont issus d’autres formations hardcore ou post punk (Tumbas, Muro, pour citer celles que je connais). Est-ce là le secret ? Pas étonnant qu'il soit distribué en plusieurs éditions (ok, limitées) en Europe...

note       Publiée le mardi 21 avril 2020

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Cadena de odio".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cadena de odio".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cadena de odio".

Aplecraf › mardi 21 avril 2020 - 15:53 Envoyez un message privé àAplecraf

Super ! Bien curieux d'écouter ça. Il y a d'autres groupes très bons sur ce label par ailleurs.