Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDanzig › III: How The Gods Kill

Danzig › III: How The Gods Kill

10 titres - 49:16 min

  • 1/ Godless
  • 2/ Anything
  • 3/ Bodies
  • 4/ How the gods kill
  • 5/ Dirty black summer
  • 6/ Left hand black
  • 7/ Heart of the devils
  • 8/ Sistinas
  • 9/ Do you wear the mark
  • 10/ When the dying calls

enregistrement

Produit par Rick Rubin. 1991-1992. Record Plant & Hollywood sound recorders, Hollywood, CA

line up

Chuck Biscuits (batterie), John Christ (guitare), Glenn Danzig (chant, claviers), Eerie Von (basse)

remarques

chronique

Styles
rock

Retour au son heavy-metal et à l'imagerie gothique-metal avec ce troisième album qui poursuit sur la lancée de la recherche du groove lourd moite et humide et vise à la domination du monde par l'intermédiaire du heavy-metal ! La production est encore une fois à la hauteur des compositions et l'adjonction de nappes de claviers se fait en douceur et sans prétention ce qui est un bien. C'est un album très homogène et assez représentatif du groupe : des titres lourds et d'autres plus rapides où la rythmique soutenue est précise du duo Eerie Von, Chuck Biscuits fait merveille. Quelques titres sont plus dans la lignée lente des slows du second album, certains faux finissant en ode métal, d'autres comme "Sistinas" vraies ballades où les talents de crooner de Glenn s'expriment... De la belle ouvrage. On peut noter la présence sur le maxi "Dirty Black Summer" du titre inédit hors live "When Death had no Name", très bon et entendu de nombreuses fois sur tout bon live pirate qui se respecte !

note       Publiée le lundi 11 novembre 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "III: How The Gods Kill".

notes

Note moyenne        27 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "III: How The Gods Kill".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "III: How The Gods Kill".

GrahamBondSwing › lundi 4 mai 2020 - 21:30  message privé !

Un message à tous ceux qui ont laissé passer des groupes, des albums pour toutes sortes raisons : pas le temps, pas le moment, chronique dissuasive… Et bien, c'est mal, mais faute avouée est à moitié pardonnée ! C'est le cas pour moi avec ce groupe et cet album. Voilà l'année dernière, j'écoute ça et je dois me rendre à l'évidence : j'ai perdu 27 ans de ma vie !

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › lundi 13 mai 2019 - 13:21  message privé !

Celui-là, je le toruve plus proche du I que du II, des bons titres, mais pas aussi fort que sur l'album précédent.

Note donnée au disque :       
Seijitsu › mardi 26 mai 2015 - 10:44  message privé !

Meuh non, c'est Astral Weeks version blues gothique.

Note donnée au disque :       
born to gulo › mardi 26 mai 2015 - 10:04  message privé !

L'Album de l’Été de Son Mécontentement.

Note donnée au disque :       
SEN › mardi 26 mai 2015 - 09:50  message privé !

Ah ben oui en vinyle seulement (et numérique pour les déplacements), ça fait longtemps que j'ai remisé mes CD au grenier ! Un disque comme ça ça s'écoute en 33 Tours !

Note donnée au disque :