Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMagrudergrind › Magrudergrind

Magrudergrind › Magrudergrind

cd • 17 titres • 27:05 min

  • 1The Protocols of Anti-Sound01:48
  • 2Pulverizing Hate Mongers01:03
  • 3Rejecting the Militant Promise00:43
  • 4Assimilated Pollutants00:43
  • 5Abuse of Philanthropic Self Gain00:41
  • 6Fools of Contradiction01:19
  • 7Heretics01:20
  • 8Bridge Burner03:38
  • 9Cranial Media Parasite01:48
  • 10Excommunicated01:24
  • 11The Price of Living by Delinquent Ideals01:50
  • 12Built to Blast01:22
  • 13Lyrical Ammunition for Scene Warfare00:59
  • 14Rise and Fall of Empires Past00:40
  • 15Heavier Bombing01:35
  • 16Martyrs of the Shoah02:46
  • 17Untitled03:27

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré en janvier 2009 par Kurt Ballou au Godcity Recording Studio, Salem, Massachusetts, États-Unis. Masterisé par Scott Hull au Visceral Sound.

line up

Avi Kulawy (voix), Chris Moore (batterie), R.j. Ober (guitare)

Musiciens additionnels : Napalm Def (production, beats [15]), Dwell (mix, scratches [15])

remarques

Sorti en cd, vinyle. Peut s'écouter sur bandcamp.
Illustration par Clint Nichols.

chronique

Hé ! Je lis le descriptif, les mots clés de cet album : "aggressive, angry, political, rhythmic, sampling, manic, energetic, heavy, chaotic, male vocals, urban". C'est sur rateyourmusic que j'ai lu ça, ils aiment bien les étiquettes, moi aussi, on adore se foutre des bouts de papier sur le cul, c'est génial ! Alors, Magrudergrind, est-ce agressif ? Oui, c'est un groupe américain, donc ça va avec le package sans doute. Est-il "angry" aussi ? Je crois qu'on aime les pléonasmes surtout ! "Male vocals" ? Oué, c'est pas une fille qui chante, ouaouh. Est-ce "politique" ? Si vous débarquez sur guts, vous avez pu voir à de nombreuses reprises un bandeau qui dit en substance "on chronique, mais on n'adhère pas au fanachisme, attention". Et puis, oui, Magrudergrind c'est "rythmique", c'est dansant, mais pas plus d'une minute. Il y a des tas de mosheries là-dedans, à expérimenter dans tous les états, je vous recommande si vous n'avez pas mangé vos fruits et légumes et que le sport vous fait chier : écoutez cet album, fruit d'une petite carrière, ponctuée de nombreux splits plus ou moins trouvables comme le veut la Tradition. On parlait de discours haché, alors voici le steak : gentrification, "Dieu", pouvoir, usinage de l'humanité (ça c'est pour le "sampling" des tags), (enfin aussi pour "political" si vous n'aviez toujours pas pané). C'est du grindcore / Powerviolence / ce que vous voulez, donc c'est "manic, energetic, heavy, chaotic". Et "urban" aussi. Je ne connais pas de powerviolence rurale, enfin, ça doit bien exister quelque part, si on considère l'Europe comme une énorme Province de la Capitale à trouver sur vos planisphères favoris, sales complotistes ! Allez, ceci est donc un album mouliné par de nombreux samples qui parlent de plein de choses, c'est violent, c'est un peu vomitif, et, comme souvent dans les albums de ce genre, ça aurait peut-être mérité d'être chié en une prise, on écoute ça pendant dix minutes, on a fait le sport, on est prêt à affronter à nouveau l'angoisse de vivre en attendant la mort, et puis voilà.

note       Publiée le vendredi 17 avril 2020

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Magrudergrind".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Magrudergrind".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Magrudergrind".

dimegoat › samedi 18 avril 2020 - 07:36  message privé !

Carrément dansant, oui, et le précédent me plaît encore plus.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › samedi 18 avril 2020 - 01:18  message privé !

ils devraient rajouter non-music, sur rym, c'est en gros sticker dessus. Sinon, achement moshement dansable oui. Ca m'avait bien tué à l'époque, cet album-ci.

Note donnée au disque :       
born to gulo › vendredi 17 avril 2020 - 12:30  message privé !

En concert, en revanche, c'est monstrueusement dansant.

Note donnée au disque :