Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJapan › Obscure Alternatives

Japan › Obscure Alternatives

cd • 12 titres

  • 1Automatic gun
  • 2Rhodesia
  • 3Love is infectious
  • 4Sometimes I feel so low
  • 5Obscure alternatives
  • 6Deviation
  • 7Suburban Berlin
  • 8The tenant
  • 9Deviation (live)
  • 10Obscure alternatives (live)
  • 11In vogue (live)
  • 12Sometimes I feel so low (live)

informations

Les titres live sont des bonus, avec en plus une vidéo.

line up

Richard Barbieri (synthés, claviers), Rob Dean (guitare, chœurs), Steve jansen (batterie, percussions, chœurs), Mick Karn (basse, saxophone, chœurs), David Sylvian (chant, guitare)

Musiciens additionnels : Ray Singer (choeurs additionnels), Anna & Claudine (choeurs féminins)

chronique

On a beaucoup monté en épingle l’année symbolique 77 alors que le punk était en gestation depuis au moins deux ans, aux USA en tout cas…Il est par contre certain que culturellement, cette date butoir marqua le départ d’une époque de changement et de bouillonnement qui verra le monde de la musique évoluer à toute vitesse. Entre la fin d’un monde, l’avènement d’un nouveau et les restes de braises qui rougeoient encore là au milieu, nombre de groupes se créeront pour muter à toute vitesse. Japan pas encore décidés à foutre au feu leurs tenues glam ni à prendre rendez-vous chez le coiffeur proposent déjà un successeur à leur premier opus déstabilisant. Première constatation, exit les influences funk, à l’exception du beau et mélancolique ‘Rhodesia’ (plutôt dub dans sa rythmique d’ailleurs), le groupe semble vouloir se recentrer sur un son pop/rock qui porte déjà en son attitude quelques piques de new wave. De ce point de vue, ‘Obscure alternatives’ se coule plus aisément dans son époque que ‘Adolescent sex’. A première vue car rien n’est jamais simple avec Japan. Ils n’ont bien entendu pas délaissé les influences Bowie/Roxy Music, au contraire, ils les assument encore plus mais prouvent également que leur talent d’écriture n’était pas un one shot. L’aspect atmosphérique développé par Eno et qui fera tant risette, à Sylvian notamment, trouve déjà sa place sur des morceaux tels que ‘The Tenant’ entièrement basé sur les nappes, le saxophone, le piano, le jeu des claviers, les percussions étant bannies. Très belle clôture d’album. Quand je mentionnais l’abandon des influences funk, si on gratte très fort à s’en casser les ongles, on en remarquera sur ‘Deviation’ ou avec de l’imagination sur ‘Suburban Berlin’ mais jouées de manière plus saccadée, maladives, agressives (‘Deviation’) dans une voie plus proche de Talking Heads. Dois-je ajouter que l’interprétation est magistrale ? Karn est fabuleux avec sa basse si reconnaissable, le travail des claviers est riche, la guitare imaginative et Sylvian n’a pas encore opté pour son chant bas et conserve une arrogance légèrement dandy dans le timbre que j’aime personnellement beaucoup. Le combo a-t-il sciemment tenter de se fondre davantage dans le moule de son époque ? Si tel est le cas, son talent l’a rattrapé et lui a permis de sortir un disque en trompe-l’oeil qui sous une apparence un peu post-punk, se révèle plus complexe, entre glam, art rock, un goût des ambiances mais non dénué d’une certaine morgue juvénile qui s’apaisera dès l’opus suivant. D’après mes sources, Japan considéraient ‘Obscure alternatives’ comme leur vrai départ, avis que je ne puis partager. Je le trouve indissociable de son prédécesseur et symboliquement, le fait de les avoir sortis la même année renforce cet aspect de fausse gémellité comme les deux côtés de la même pièce. Des disques intemporels, contrairement à ceux d’autres formations ayant trop suivi l’air du temps…

note       Publiée le jeudi 16 avril 2020

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

David Bowie - Aladdin Sane

David Bowie
Aladdin Sane

Talking Heads - Talking Heads:77

Talking Heads
Talking Heads:77

Roxy Music - Roxy Music

Roxy Music
Roxy Music

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Obscure Alternatives" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Obscure Alternatives".

    notes

    Note moyenne        4 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Obscure Alternatives".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Obscure Alternatives".

    Coltranophile Envoyez un message privé àColtranophile

    Le ludique du premier album n'a pas encore été entièrement abandonné: ce petit riff bien vicieux au début de "Love is Infectious" (qu'on me dise pas que Slint l'a pas écouté celui-ci), 'Rhodesia" qui est un peu leur D'yer Mak'er, ce "Suburban Berlin" à ressorts . Mais la voie suivante est clairement annoncée par "The Tenant". La distance élégante (l'élégance venant de la distance) ne quittera plus vraiment l'ami Sylvian.

    Message édité le 10-12-2023 à 14:42 par Coltranophile

    Note donnée au disque :       
    (N°6) Envoyez un message privé à(N°6)
    avatar

    Moi qui adore Sylvian en solo et Roxy Music (oui oui, même le Roxy Music d'après le départ de Eno), je devrais vraiment arrêter de trainer des pieds avec Japan.