Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFamyne › Famyne (EP)

Famyne › Famyne (EP)

cd • 3 titres • 21:44 min

  • 1Enter the sloth06:43
  • 2Tower04:32
  • 3The forgotten10:29

enregistrement

Enregistré aux Emeline Studios

line up

Tom Vane (chant), Alex Tolson (guitares), Alex Williams (guitares), Chris Travers (basse), Jake Cook (batterie)

remarques

chronique

Famyne (rien à voir avec le chanteur d'un groupe français, notez bien le 'Y' ici...) est un jeune groupe de heavy/doom metal nous venant d'Angleterre. Je les ai découverts l'été dernier sur scène et j'avais été assez frappé à l'époque par le chanteur. Ma curiosité avait été piquée au vif et j'en suis sorti avec leur premier EP sous le bras. Ici, on a droit à 3 titres pour un peu plus de 20 minutes de heavy metal bien doom dans la plus pure tradition des années 80-90, avec une bonne base pachydermique, une rythmique de plomb, des morceaux tout en lenteur, mais sans rentrer dans le funéraire. On reste ici dans le côté brumeux. Et puis au milieu, ce chant... Tellement puissant, clair, charismatique, qui passe par-dessus tout le reste, à l'image d'un Johan Längquist ou Messiah Marcolin de Candlemass, en plus haut perché ceci-dit, mais jamais forcé. C'est vraiment la caractéristique principale du groupe, ce qui marque. Au premier abord, cela peut même un peu rebuter, mais dès qu'on rentre dans leur musique, c'est un véritable atout. Et là, on a vraiment trois sublimes morceaux, très bien écrits avec de bonnes évolutions, des riffs particulièrement entrainants et toujours dans ce doom metal puisant sa force dans le heavy metal de Black Sabbath avec ce son de guitare massif et cette rythmique de bucheron. Et franchement, c'est super bien réalisé. Ça m'a rappelé l'époque où j'ai découvert Reverend Bizarre, comme une complainte dans la brume, ce cri même pas étouffé sur ce metal qui avance, sans répit, à la même cadence, inexorablement. Et ça tue ! Il s'agit d'une de mes révélations de l'année dernière. "Enter the sloth" est une super entrée en matière, avec une intro à la basse tout en évolution. Dès ce premier essai, le groupe a bien compris comment faire sonner du bon heavy metal en accentuant la lourdeur du style sans tomber dans l'écueil de produire une musique lente, chiante et laborieuse. Il y a déjà une véritable maturité chez eux. Les changements de parties sont nombreuw, mais à chaque fois super bien sentis. Inutile de vous dire que depuis, je suis allé les revoir en concert et que je me suis jeté sur leur premier album éponyme ! Une excellente entrée en matière !

note       Publiée le samedi 11 avril 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Famyne (EP)".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Famyne (EP)".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Famyne (EP)".

Twilight › samedi 11 avril 2020 - 21:10  message privé !
avatar

Vu en concert ou plutôt, je suis arrivé trop tard, ils jouaient les deux derniers titres dans une salle minuscule. Rien que la voix m'a poussé à acheter le cd pour compléter et j'ai pas regretté, très chouette !