Vous êtes ici › Les groupes / artistesDHannah Diamond › Every Night

Hannah Diamond › Every Night

  • 2014 • PC Music PC 001 • 1 Téléchargement Web

téléchargement • 1 titre • 3:32 min

  • 1Every Night3:32

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

remarques

Artwork : Diamond Wright

chronique

Styles
electro
pop
trance
Styles personnels
pop bubblegum-bass

Un des malentendus sur PC Music est qu’ils produisent de la musique « ironique ». Alors qu’elle est avant-tout méta. C’est bien de la musique post-internet. Et si elle n’est pas dénuée de distance voir de sarcasme (pour ce qui est de GFOTY en tout cas, la troll-punkette attitrée), elle n’en est pas moins finalement très premier degré. Premier premier degré même, à force de se plonger tête baissée dans la culture qu’ils commentent et qu’ils poussent à ses limites extrêmes. En ça, Hannah Diamond est donc la plus littérale de la bande. C’est l’incarnation même de la pop-star post-internet. La pop-star post-internet, c’est la girl-next-door qui chat sur son smartphone. C’est miss tout le monde, miss n’importe qui avec un compte Instagram. Avec son troisième single, Diamond tombe comme jamais dans cette littéralité pop, avec cette mélodie synthétique qui semble accompagner main dans la main la partie vocale (et encore quasi-enfantine) comme si c'était sa BFF. Comme souvent, les paroles en apparence complètement insipides, genre échange sur Snapchat, voire phrases élaborées en avance par un clavier automatique, en disent un peu plus que ça, une certaine approche du « less is more » pour une génération qui transforme les mots en emoticons. En s’y penchant d’un peu plus près, le texte évoque une sorte de version teenage forcément narcissique du génial « I Want You But I Don’t Need You » de Momus, avec tout un jeu sur les verbes qui reviennent en ping-pong. Avec ses samples de voix de prime abord insupportables qui structurent le morceau en manière de trançounette vocale trop mignonne, « Every Night » y va franco dans le kawaii-core, en s’éloignant peut-être un peu trop de ce qui restait étrange dans les apparitions précédentes de Hannah Diamond (même l'artwork en est d'ailleurs dénué cette fois, ne conservant juste qu'un caractère exagérément joyeux). Elle y est presque trop littéralement authentique, trop sincère, trop pop de chez pop. C’est qu’il faut bien hameçonner aussi l’intérêt du mainstream, ce n’est pas par hasard si c’est elle qui se retrouvera en featuring sur l’EP (fantastique) « Vroom Vroom » de Charli XCX. En attendant, la voici dans une petite sucrerie à la joliesse contagieuse, une petite pastille colorée avant de passer à des choses autrement plus sérieuses.

note       Publiée le samedi 4 avril 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Every Night".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Every Night".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Every Night".