Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesUUriah Heep › Raging silence

Uriah Heep › Raging silence

cd • 10 titres • 44:34 min

  • 1Hold your head up04:33
  • 2Blood red roses04:10
  • 3Voice on my TV04:20
  • 4Rich kid04:49
  • 5Cry freedom04:34
  • 6Bad bad man04:11
  • 7More fool you03:34
  • 8When the war is over05:09
  • 9Lifeline04:53
  • 10Rough justice04:21

enregistrement

Enregistré entre décembre 1988 et mars 1989 aux PRT Studios, Boathouse Studios et Rooster Studios

line up

Trevor Bolder (basse, chant), Bernie Shaw (chant), Mick Box (guitare, chant), Lee Kerslake (batterie, chant), Phil Lanzon (claviers, chant)

remarques

chronique

Styles
rock
hard rock
Styles personnels
fm 80's

Uriah Heep continue son bonhomme de chemin dans les années 80 avec un nouvel album, "Raging silence", faisant suite à "Equator", sorti quatre ans plus tôt. On reste dans un rock FM taillé pour les années 80 alors qu'on est déjà à l'aube des années 90. Il s'agit ici du premier album studio avec Phil Lanzon aux claviers et Bernie Shaw au chant, nouvelles recrues qu'on avait déjà pu entendre sur le "Live in Moscow" sorti l'année précédente. On ne change pas une équipe qui gagne, le style est grosso-modo équivalent à celui présent sur le précédent album studio, dans une veine à peine plus moderne. Le son reste toujours bien synthétique même si on peut noter une guitare plus rude et agressive, durcissant un peu le ton. Bernie Shaw est un excellent choix au chant, il sait bien moduler son organe, sachant être à la fois juste et posé quand il faut et puissant quand les chevaux sont de sortie ! Ce qui a toujours plus ou moins sauvé le navire, même dans les périodes les plus compliquées, à savoir les riffs, permet à nouveau à Uriah Heep d'éviter le naufrage. N'y allons pas par quatre chemins, l'album a clairement mal vieilli, comme une grande partie de ce qu'ils ont sorti dans cette décennie, mais il faut avouer que les compositions sont accrocheuses. On peut noter un début d'album qui annonce de bonnes choses, un "Voice on my TV" rageur (mais plombé par des chœurs mielleux), un single "Hold your head up" qui a de la gueule, un "Bad bad man" bien enlevé mais avec des claviers pas adaptés, ou un final "Rough justice" bien énergique. Mick Box réussit toujours à sortir les riffs et les mélodies qui vont bien malgré tout. Alors bon, sur la durée, la production n'aide pas, mais il faut quand avouer qu'il reste de bons moments, surtout dans le cadre d'un revival 80's. On est quand même loin du niveau des années 70, il faut être réaliste !

note       Publiée le samedi 4 avril 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Raging silence".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Raging silence".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Raging silence".