Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMorbosidad › Corona de epidemia

Morbosidad › Corona de epidemia

vinyl 33t • 11 titres • 32:38 min

  • 1Muerte suicidio03:44
  • 2Corona de epidemia03:40
  • 3Cordero de Cristo02:32
  • 4Eucaristía04:02
  • 5Transtorno mental02:11
  • 6Condena y castigo02:13
  • 7Difunto02:23
  • 8Maldición02:46
  • 9Sepulcro de Cristo03:56
  • 10Crudeza02:46
  • 11D.E.P.02:25

extraits vidéo

informations

Enregistré par Irving Lopez le 21 novembre 2015 et le 28 janvier 2017, Imperial Mind Engineering, Dallas, Texas, États-Unis.

Première édition vinyle vendue exclusivement au Mass Destruction Metal Fest (Atlanta, Géorgie, États-Unis, 3-4 novembre 2017), et sur bandcamp sous forme de fichiers numériques écoutable/téléchargeables. Edition CD (Nuclear War Now! Productions) et cassette en 2018 (Headsplit Records / Blasphemous Art Productions/ InCoffin Productions). Illustration de la deuxième édition par Thorncross.

line up

Tomas Stench (voix), Matt Mayhem (batterie), Joe Necro (guitare, basse), Ded Ted (basse)

chronique

Morbosidad. "Morbidité" ? Le titre : couronne d'épidémie. En rapport à l'icône hautement contagieuse que vous connaissez bien, coiffée de ronces, si mal aimé par tous ces chevelus... couverts de cuir... de clous... de masques anti-poussière... Ici, nous avons leur dernier "non splitté" - ils en chient toutes les Sainte Marie des albums, à l'instar d'autres prolifiques américains, le stakhanovisme, les "opportunités" : ça fait bouger le cul ! Vivre aux États-Unis, vivre au XXIe siècle peut-être, aussi. Tout ce vide, faut bien le combler. C'est étonnamment très produit, à part la reverb traditionnelle sur la voix, tout le reste est très bien joué et audible, ça change de ce qu'habituellement on peut écouter dans ces albums rouge, blanc et noir de black/death... le chant est en castillan, c'est donc d'un cool à tout épreuve... le propos lui sera ni trop linéaire, ni trop lent, headbangophile comme il faut : c'est la marrade ! Sans oublier les gros coups de crucifix dans la tronche. Enfin, ce petit album sera me ravir si, aujourd'hui, il fait trop beau pour que je me dise que cette vie est un tantinet cohérente. LA HAINE ouais !

note       Publiée le jeudi 2 avril 2020

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Corona de epidemia" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Corona de epidemia".

    notes

    Note moyenne        1 vote

    Connectez-vous ajouter une note sur "Corona de epidemia".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Corona de epidemia".