Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCChloroqueen › The Miracle

Chloroqueen › The Miracle

c(ovi)d • 10 titres • 20:20 min

  • 1Partyel Chomage
  • 2Sanofi's Ship
  • 3The Miracle
  • 4I Wuhan It All
  • 5The Hydroalcoolic Man
  • 6Breakthraoult
  • 7FFP3 Must Fall
  • 8Sanitary Scandal
  • 9My Baby Dose Me
  • 10Was Italy Worth It

enregistrement

Tousseul Studios

line up

Freddie Mercurochrome (chant), Brillant Mai (guitare), Jean Déconne (basse), Roger Télourd (batterie)

remarques

chronique

Styles
pop
rock

Il fallait simplement chercher du côté de la pop et du rock au rayon promo, tas de politiques scientifiques, pour trouver le remède au virus qui a mis l'économie mondiale à genoux. Amateurs ! Ne saviez-vous pas, pourtant, que la musique a une grande influence sur les plantes ? Et tout bêtement sur l'humeur de nous autres organismes pathogènes centraux de la planète, nommés humains ? Alors sur des organismes aussi riquiquis que les virus, imaginez le potentiel de ses ondes ! Mesdames et messieurs, je n'irai pas par quatre chemins : j'ai trouvé LE disque capable de neutraliser cette neo-grippe enquiquineuse à tout jamais. L'album unique d'un groupe mondialement méconnu. Son nom : Chloroqueen (Hydroxychloroqueen dans leur jeunesse, mais c'était trop long, et ça sonnait trop précieux). La première étude au cœur de mon HLM, sur mes Pioneer HPM, ne fut guère concluante : en dehors de quelques pincés d'entrejambe spasmiques et autres frétillements de croupe nerveux, rien à signaler. La charge virale restait sensiblement la même chez les auditeurs recevant le traitement. Le problème ? La dose volumique que j'avais administrée ne dépassait pas les 50 décibels. "I Wuhan It All !!!" me hurlait pourtant, comme un signe, ce tube de stade ! Mais c'est en tournant le gros bouton de la chaîne, que j'ai constaté les premiers effets... Sur un panel de 100% de mes voisins confinés. Autant vous dire que ça gueulait à tout va, au début du test. "Gné gné vivre ensemble"... "Gnagnagna, on va appeler la Police" (j'ai testé le groupe de Sting d'ailleurs, aucune efficacité !)... "JE VAIS TE TOUSSER DESSUS FILS DE PUTE". Autant dire que l'enthousiasme environnant était plus que mitigé. J'en ai essuyé, des Post-it emplis de postillons. Puis bien vite, les résidents de l'immeuble, tous infectés (sauf moi, parce que je fous jamais le nez dehors à la base), ont commencé à glisser des messages encourageants sous ma porte d'entrée : "ça marche, je respire mieux !"... "olala, c'est votre musique cher monsieur qui m'a fait tomber la fièvre". "Mémé fait moins de glaires, MONTEZ LE VOLUME JE VOUS EN SUPPLIE !!!" J'ai même entendu des applaudissements ! Il est manifeste que les symptômes du Covid-19 ont drastiquement baissé, une fois que ce Chloroqueen a fait cinq-six tours dans la platine à volume maximal. La charge virale de 90% des patients, pardon des voisins, a baissé de 100%. Diantre ! Qui aurait pu prédire que l'antidote au coronavirus se trouverait dans la voix d'un bissexuel sidaïque à dentition douteuse, enterré depuis trente ans ? Dans cette tessiture incroyable... Dans la signature sonore unique de son guitariste de génie, le bien nommé Brillant Mai... et dans un album réputé mineur ! Vous doutez ? Vous demandez des preuves ? Hé bien approchez ! Penchez-vous sur mon microscope, je tourne la molette. Regardons, je vous prie, au niveau de la cellule même... Comme vous pouvez le constater, le coronavirus est pour l'instant crâneur : il se démultiplie, il s'agite en tous sens, sans se soucier des misères du monde, et les cellules prises d'assaut n'ont d'autre choix que l'apoptose façon kamikaze. Regardons maintenant ce qu'il se passe au moment où je mets le disque de Chloroqueen dans la platine et appuie sur "play"... Là ! Vous voyez ? Les virus fuient la cellule, et semblent perdus ! Vous entendez la courbe épidémique qui, déjà, fléchit ? Montons le volume à 70%... Édifiant n'est-ce pas ? Regardez-les, qui ne savent plus où aller, qui s'entrechoquent et essaient de se pénétrer les uns les autres... Une vraie p'tite caillera virale dites-moi, ça roule des mécaniques quand ça entend du Zucchero et du Ramazzotti, mais dès que du pur prédateur moustachu made in Zanzibar déboule en marcel, ça fait moins l'mariole, haha ! Pardon... Zoomons davantage, pour voir l'effet au niveau même de la structure du virus... Regardez attentivement, quand je mets le morceau-titre de l'album... La voix surpuissante de Freddie Mercurochrome brise la membrane lipidique du coronavirus, à grosses claquasses ! La mélodie de guitare magique le fout en slip ! Ensuite le chant s'amplifie et... lui ramone la capside à sec. Le virus, dépouillé, penaud, s'extrait de lui-même des poumons et s'en va à jamais du corps, la tête basse. Découronné, humilié. Si vous tendez l'oreille vous pourrez même l'entendre soupirer, sur le chemin du retour au marché chinois "pardon, sneuf... r'commencerai plus, promis, snffff !" Alors allez-vous attendre d'autres preuves et d'autres tests pendant je ne sais combien d'autres semaines, ou allez-vous écouter ce bon dieu d'album pour survivre, bande d'inconscients asticoteurs de pangolins ?

note       Publiée le mercredi 1 avril 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Miracle".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Miracle".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Miracle".

Dun23 › mercredi 1 avril 2020 - 18:01  message privé !

I Wuhan it all!
I Wuhan it all!
I Wuhan it all!
I Wuhan it now!

vincenzo › mercredi 1 avril 2020 - 12:32  message privé !

Et moi qui prépare un album sur les grandes épidémies... ce sera has been d'ici la sortie... Un an de taf foutu en l'air, aller cheers !

Dioneo › mercredi 1 avril 2020 - 12:12  message privé !
avatar

C'est parce que t'as pas test les c(h)oré(e).

(N°6) › mercredi 1 avril 2020 - 12:11  message privé !
avatar

Surfait. Je ne comprends pas bien tout le raoult qu'on fait à propos de cet album.

Alfred le Pingouin › mercredi 1 avril 2020 - 10:57  message privé !

Attention à pas tous se ruer sur les marchés, on peut en priver tous les porteurs de symptômes de The Chronic...