Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLesbian Bed Death › Designed by the devil powered by the dead

Lesbian Bed Death › Designed by the devil powered by the dead

cd • 12 titres

  • 1Designed by the devil powered by the dead
  • 2Moonlight
  • 3Drowning [in your love]
  • 4Bela Lugosi's back
  • 5No tears please
  • 6Without a sound
  • 7Mr Nastytime
  • 8Sin when you're winning
  • 9Catholic sex kitten
  • 10Retrosexual
  • 11Sinner
  • 12Drowning the phoenix

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Luci4 (chant), Mr Peach (guitare), Chuckmaster C (guitare, basse), Danny Stigmata (batterie)

remarques

chronique

J’hallucine !?! Le ‘Lesbian bed death’ est un concept, qu’on traduit grosso modo par la ‘mort de la sexualité lesbienne’, l’idée que les couples lesbiens 'dans des relations engagées ont moins de relations sexuelles que tout autre type de couple plus la relation dure et ont généralement moins d'intimité sexuelle en conséquence'. Waow, il y en a qui ont du temps et du blé à perdre en recherches foireuses, lesquelles ont été vertement critiquées pour leur méthodologie et leurs conclusions s’appliquant au final à tous les couples, devenant du coup caduques…Qu’importe, le groupe portant ce nom est anglais, a souvent changé de chanteuse, aime les films d’horreur, l’imagerie gothique et le rock qui va avec mais également le punk, le glam, le heavy metal et le hard rock. Le projet lui-même se présente donc comme un pot-pourri de toutes ses influences, soit un rock musclé aux textes tournant autour du sexe, de l’horreur, avec le léger feeling sombre pour épicer le propos. La version grand public comme ‘Les Griffes de la Nuit’, ‘Vendredi 13' et autres symboles d’une épouvante post-adolescente, légèrement trashy, sexy, sans séquelles mais plaisante avec un goût de ‘reviens-y’. La musique de Lesbian Bed Death, c’est tout ça, une électricité bien torchée, une chanteuse convaincante malgré une voix lambda, le truc cool, tout sauf révolutionnaire mais qui passe parce qu’il ne prétend pas l’être (le projet se voulait avant tout un hommage à ces styles). Comme il peut être génial de se mater la série des aventures de ce bon Jason en s’enfilant une quantité scandaleuse de canettes avec des potes, il est agréable de s’envoyer des skeuds de ce combo qui essaie en plus de faire bien son boulot. Bonne production, bon mixage, bonnes chansons (un poil longues peut-être des fois) sans hurler au génie non plus (avec quand même quelques riffs bien trouvés et de belles parties de basse). Des artistes qui tentent d’écrire des trucs un peu profonds et pas juste des âneries pour ados, quoi, et c’est louable, même si le blase de la formation, le titre du cd, c’est pour faire mousser la galerie… Parfois, la vie fonctionne ainsi, un bon fix de rock sombre et électrique sans prétention mais bien ficelé, un peu nostalgique mais surtout bourré de bonne énergie. Pour moi, Lesbian Bed Death, c’est ça, sans plus ni moins et c’est une équipe qui fonctionne. Un disque honnête auquel on revient volontiers sans trop se faire prier.

note       Publiée le vendredi 27 mars 2020

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Designed by the devil powered by the dead".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Designed by the devil powered by the dead".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Designed by the devil powered by the dead".