Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEx Voto › The light of day

Ex Voto › The light of day

cd1 • 13 titres

  • 1Everytime I see your face
  • 2Say a prayer for the dying
  • 3The assignation
  • 4Heaven in your eyes
  • 5Sister Machinegun
  • 6Welcome to my addiction
  • 7Raing down on me
  • 8Blue green
  • 9Azreal
  • 10Is the water cold in heaven ?
  • 11Crimson drops
  • 12Blue green (version)
  • 13Looking back from here

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Kiss My Fist, Salem's Lot, Poor Alice Studios, The Tree House, Cyberhaus, USA

line up

Larry Rainwater (chant, guitare, clavier, basse, batterie), Linda Patti (clavier, chant), Ron Fryberg (guitare), Clint Sand, Matt Collord (guitare), Dee Maden (batterie, guitare)

remarques

chronique

Ex Voto, voilà un nom qui claque bien à mes oreilles…Très belle notion aussi que cette idée de laisser une offrande en remerciement (c’est fou la puissance de nos amis imaginaires; du moins profitons-nous de parfois de fort belles traces de ces actes de dévotion). J’ignore si ces Américains ont exprimé des voeux , eux qui se situent plutôt dans les seconds couteaux de la scène de Los Angeles. Ce deuxième essai (qui a tous les ingrédients d’un travail solo) surprend d’emblée par rapport aux enregistrements précédents, non que le combo ait viré rap ou nu metal mais comparé au style deathrock/goth rock connu, cette espèce de mixture gothic rock/trip hop mal mixée dégage des remugles peu appétissants à l’ouverture du sachet. Une écoute plus attentive révèle que rien n’est si simple mais effectivement, ces rythmiques programmées aux sonorités de merde flinguent pour moitié le potentiel de morceaux pas si mal écrits. Il se dégage même quelque chose de limite niais de certains d’entre eux (‘Heaven’s in your eyes’); d’autres se trouvent sauvés par un chant plus caverneux et des accords de guitare plus marqués (‘Say a payer for the dying’) et une infime portion se suffit de l’option dark wave (‘Sister Machinegun’, plutôt bien goupillé dans son habillage de claviers, idem pour ‘Is the water cold in heaven ?’, le point fort de cet album). Une fois terminée la séance d’épouillage pour tenter de détecter chaque composition apte à donner du corps à ce disque, force est d’admettre que globalement il sonne bien terne. Souvent dépouillé dans les orchestrations, reposant sur une programmation pas 100% maîtrisée et des sons lambda, faible, desservi par un mixage moyen et une conviction moyenne elle-aussi, il s’écoute assez péniblement, rarement d’une traite car on se lasse vite. Encore des mecs qui se sont laissés emballer un peu rapidement en découvrant la magie des boîtes à rythmes, du coup, voilà une galette de leur discographie qu’on zappera aisément. La luminothérapie, ça ne réussit pas à tout le monde. 2,5/6

note       Publiée le vendredi 27 mars 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The light of day".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The light of day".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The light of day".

Twilight › dimanche 29 mars 2020 - 21:39  message privé !
avatar

voilà: http://www.lulu.com/shop/mikey-bean/phantoms-the-rise-of-deathrock-from-the-la-punk-scene/paperback/product-24320734.html

Note donnée au disque :       
Aplecraf › dimanche 29 mars 2020 - 13:06  message privé !

Un livre sur le deathrock ? Je serai curieux d'en connaître la référence, merci d'avance.

Twilight › samedi 28 mars 2020 - 14:33  message privé !
avatar

Etonnamment, dans un livre sur le deathrock que je suis en train de lire, Ex Voto étaient parmi les premiers du genre à travailler avec une boîte (assez coûteuse à l'époque); il semble que Larry ait beaucoup travaillé pour apprendre à s'en servir. Après, ils avouent aussi avoir toujours été passionnés de production et avoir écouté intensément le travail de producteurs tels que Jellybean Benites par exemple...Beaucoup de danse music aussi, ce qui explique peut-être ces sons merdiques dont ils semblent satisfaits ?

Note donnée au disque :       
ledl › vendredi 27 mars 2020 - 18:08  message privé !

Je ne connais que "Falling apart" (VA American gothic) mais j'ai bien que cela ne soit le seul (très) bon morceau du groupe.