Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDarkenhöld › Castellum

Darkenhöld › Castellum

cd • 10 titres • 42:31 min

  • 1Strongholds Eternal Rivalry07:48
  • 2Le castellas du moine brigand03:40
  • 3Majestic Dusk over the Sentinels04:26
  • 4Glorious Horns04:24
  • 5Feodus Obitus01:31
  • 6Le souffle des vieilles pierres04:51
  • 7L'incandescence souterraine04:30
  • 8Mountains Wayfaring Call04:48
  • 9The Bulwarks Warlords03:56
  • 10Medium Aevum02:37

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré à Coxinhell, Discordance, Artmusic, et Cryptic Studio. Mixé par Aleevok et masterisé par Thibaud Chaumont en 2011.

line up

Aldébaran (guitare, basse, claviers, chœurs), Cervantes (voix), Aboth (batterie),

Musiciens additionnels : Aleevok (basse), Anthony (guitare)

remarques

Première édition cd sortie en 2014 par Those Opposed Records. Réédition CD de 2018 (Les acteurs de l'ombre), avec 3 pistes bonus (remix/remaster par Aldébaran de "Le Castellas...", "Glorious Horns" et "L'incandescence..."). Également disponible en cassette (Les acteurs de l'ombre) et vinyle (Those Opposed Records).
Illustrations par Claudine Vrac.

chronique

Castellum, ça veut dire château ? Peut-être, mais je crois qu'ils parlent ici surtout d'un tas de pierre antique qui se trouve à Roquefort-les-Pins, Bouches-du-Rhône, lequel fort château fut détruit, comme nous le dit wikipédia et le livret du cd à cause de la villennie de Féraud de Cabris, un moine du genre gros bourrin vu de loin, et qui cassa assez les roustons à Robert d'Anjou pour se faire exterminer (si je lis bien...). Vu qu'il ya un château sur la pochette, en même temps, je me foule pas trop, et on va en rester là pour le revival 14e siècle ! Voici un des albums que j'ai pu écouter plus attentivement de la part de ces preux black metalleux défendant vieilles pierres, tourelles et fanions colorés de leur Provence sans doute natale. Alors, déjà, amoureux de la guitare : venez, vous serez servi. Ça tartine, ça joue, ça mélodie ! Tempo, harmonie ! Des synthés discrets ! Des guitares de feu, de la basse toute jolie ! Des images de jeux de rôle ! De jeux vidéo ! De forêts enchantées ! Après ça on imagine relever la visière du heaume et hop ! Je t'enfourne le cheval, je blaste la batterie, je grogne au ciel "meeeauuuuuuarrgh!" et taïaut ! A l'aventure ! On se tape sur la gueule ! Enfin, ça hurle en français, en anglais, mais on pourra souvent pas trop discerner tout cela, ce qui est toujours le cas dans le black metal quel que soit le locuteur : n'espérez pas apprendre une langue par ce medium là, je dis ça, je dis rien ! Privilégiez les grands articulateurs (Rammstein ? Edith Piaf ? Michael Gira ? Atahualpa Yupanqui ?). Ceci est en tout cas, encore une fois, une belle trouvaille de black pierreux, plein de lierre et de drames ensanglantés par le poids des rivalités entre voisins, propre à enflammer l'imaginaire, enfermé entre quatre murs. J'imagine même pas Julien Courbet lors de la guerre de Cent Ans à ce rythme : "Allô Vicomte ? Quoi ? Il a empalé votre fille ? Mais faut porter plainte MONSIEUR !"

note       Publiée le mardi 24 mars 2020

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Castellum".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Castellum".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Castellum".

Ellestin › mardi 31 mars 2020 - 18:28  message privé !

Du très bon blaque mestal de France, plus porté sur l'ambiance que la castagne. Album plus consistant que le suivant, mais aussi que le précédent, donc le meilleur a priori.

Rastignac › mardi 24 mars 2020 - 16:22  message privé !
avatar

Ah oui t'as raison, j'ai mal lu les notes du cd (j'ai la version avec les pistes bonus). Je corrige ça.

Note donnée au disque :       
microbe666 › mardi 24 mars 2020 - 16:07  message privé !

(et sinon je crois que je préfère le suivant, même si comme je disais, grande constance chez ce groupe, pis j'ai tendance à tous les écouter d'un coup donc parfois je ne sais même pas sur lequel je suis)

microbe666 › mardi 24 mars 2020 - 15:55  message privé !

Intrigué par le "remasterisé/remixé en 2018", je me demande si en fait ce ne seraient pas juste les pistes bonus qui sont masterisées et mixées en 2018 ? J'ai l'impression que sur le bandcamp le son est le même que mon skeud 2014 (je crois d'ailleurs que ça a été repressé sans même que ce soit écoulé côté T.O.R.). D'ailleurs ça circule pas mal de TOR vers LADLO quand j'y pense (darkenhold, aorlhac, borgne, ptet d'autres). Sinon l'album, bah pour moi c'est du darkenhold, ils sont assez constants ces gens là, je trouve que ça manque parfois d'énergie (ou d'incisivité ? les claviers - dont le son est pas foufou - prennent quand même à plusieurs reprises un poil trop de place à mon goût) et certaines pistes me le font moins (par ex l'incandescence souterraine, pis l'interlude et l'outro, mais bon l'interlude bof en milieu d'album c'est surement un truc auxquels ils tiennent puisque leurs 4 albums sont ainsi).

Rastignac › mardi 24 mars 2020 - 14:28  message privé !
avatar

Cé fé exprè !

Note donnée au disque :