Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCA. G. Cook › Beautiful

A. G. Cook › Beautiful

  • 2014 - PC Music, pc-s10 (1 téléchargement internet)

détail des votes

Membre Note Date
(N°6)      mardi 24 mars 2020 - 15:55

téléchargement | 1 titre | 3:51 min

  • 1 Beautiful [3:51]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

A. G. Cook

chronique

Styles
electro
pop
trance
Styles personnels
bubblegum-bass bien distillée

Barbabulles !!!! Les diabétiques, déjà, quittez la pièce. Avec ce vrai premier single de A. G. Cook en solo sur son label, on entre dans le dur. Enfin dans le mou. Attention au délice de mousse sucrée. Un titre de PC Music, c’est d’abord le contact avec un visuel. Souvent un peu perturbant, comme un test de Rorschach (cette vieille blague psychanalytique de plus). Avec celui de « Beautiful », on navigue entre le dégueuli d’Alien kawaii-as-fuck, une fondue de perle de poupée Barbie ou un métamorphe de clitoris assimilés. On ne dira jamais assez à quelle point la bubblegum-bass joue dans le terrain des gonzesses et des pédés. Ces voix pitchées jusqu’à l’absurde, c’est pitchoune. Impossible d’en déterminer le genre, d’autant que les synthétiseurs eux-même jouent le cosplay de la voix humaine (ou bien est-ce l’inverse ?), histoire de brouiller les pistes dès le départ. Elles font tourner inlassablement la même phrase alors que se développe autour une méchante tournerie mi-trance ensoleillée à la lava-lamp, mi-dance-pop clignotant-fluorescente. Avec cet étrange passage de quasi-choeurs baroques qui interrompt un instant la frénésie avant l’arrivé du kick sec qui la re-propulse dedans la machine à barbapapa partie en sucette. C’est un manège enchanté pour magical-girl en expédition clubbing à Ibiza, avec cette étrangeté irrémédiable, cette sorte de détachement paradoxal, cette sensation de ne pas entendre de la musique tout à fait humaine, pas organique en tout cas. Quelque chose qui aurait été programmé par un ordinateur tout seul à partir de données récoltées pour concevoir une petite perle (fondue) à la construction impeccable, tout en plastique numérique. A. G. Cook imprime en 3D son savoir-faire, écoutez-bien la dernière partie où tout s’assemble, les textures plus sucrées qu’un tube d’Oscillococcinum, les voix découpées en quinconces, les synthés-trance qui couinent leur ritournelle en fond de cours et d’en finir sur le thème vocal leitmotiv et ces choeurs déformés encore. C’est beau comme du classique. Barbatruc !!!

note       Publiée le mardi 24 mars 2020

partagez 'Beautiful' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Beautiful"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Beautiful".

ajoutez une note sur : "Beautiful"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Beautiful".

ajoutez un commentaire sur : "Beautiful"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Beautiful".