Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNova Et Vetera › Au delà

Nova Et Vetera › Au delà

lp | 9 titres

  • 1 Stay that prick
  • 2 Playtime
  • 3 Demain
  • 4 A pipe dream
  • 5 Ode aux météores d'un fou
  • 6 Before
  • 7 23093D
  • 8 So sick
  • 9 To the afterlife

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Mrlamort (chant, guitare), Misslamort (chant, percussions), Herrich (basse, choeurs), C-Real (batterie)

remarques

https://manicdepressionrecords.bandcamp.com/album/md110-nova-et-vetera-au-del

chronique

Il est toujours regrettable d’apprendre que le nouveau disque d’un groupe de la trempe de Nova et Vetera sera le dernier. Du moins ne nous quitterons nous pas fâchés puisque ce troisième essai s’aligne clairement au niveau des autres, eux-mêmes plutôt géniaux. Incroyable comme un son de percussions peut rassembler, donner l’impression de faire partie d’un même cercle, une même tribu…Nova et Vetera de par ses rythmes (batterie/percussions) insuffle ce sentiment dès les premières notes de ‘Stay that prick’, nous rend forts de par cette rythmique pour que nos pas s’accordent et s’intègrent au rituel que la mélodie de la guitare achève de compléter. Ouaw, ça fait du bien, sur le refrain, on a envie de gueuler en choeur avec Mrlamort, idem sur ‘So sick’ ! Mais ce disque, ce n’est pas que cela, c’est avant tout une ambiance, nocturne (forcément), quelque chose à la limite de l’hypnose, comme si chacun auditeur était placé en face d’un double fantomatique qui lui renverrait son reflet pour mieux lui permettre d’expurger certains sentiments (ne me demandez pas, je suis comme Lynch, j’exprime ce que je ressens, je ne cherche pas à l’expliquer). C’est flagrant sur ‘Playtime’ ou ‘Odes aux météores d’un fou’ (la version magie blanche, qui guérit l’âme). Oscillant entre gothic rock primitif (au sens noble), cold wave organique qui ne cherche pas à tester l’acoustique de son frigidaire, le groupe avec son talent habituel, capte par ses rythmiques impeccables, fascine par son chant expressif, ajoute de la mélodie et de l’obscurité avec la guitare (mmmm, ‘23903D’ ou le fabuleux ‘A pipe dream’ et son riff génial, 'To the afterlife'). La nuit, c’est le noir mais ce sont aussi la lune et les étoiles, comme Nova et Vetera…Passé et avenir liés dans une même essence, infinie.

note       Publiée le vendredi 13 mars 2020

partagez 'Au delà' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Au delà"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Au delà".

ajoutez une note sur : "Au delà"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Au delà".

ajoutez un commentaire sur : "Au delà"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Au delà".

Richard › samedi 14 mars 2020 - 07:43  message privé !

Un peu de mal avec la voix masculine et beaucoup avec ces ambiances monochromes et rêches qui confinent à l'ennui.

Note donnée au disque :