Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNine Inch Nails › The Slip

Nine Inch Nails › The Slip

cd • 10 titres • 43:46 min

  • 1999,999
  • 21,000,000
  • 3Letting You
  • 4Discipline
  • 5Echoplex
  • 6Head Down
  • 7Lights In The Sky
  • 8Corona Radiata
  • 9The Four Of Us Are Dying
  • 10Demon Seed

line up

Trent Reznor

Musiciens additionnels : Robin Finck (guitare), Josh Freese (batterie), Alessandro Cortini (claviers)

remarques

chronique

The Slip ayant été offert par Trent Reznor à ses auditeurs, il est souvent perçu comme un Nine Inch Nails du pauvre... Une sorte de demie-daube sans intérêt. Au minimum, un Nine Inch Nails purement récréatif, dont la fonction serait juste de faire patienter les fans. Ou de servir de playlist NIN pour un footing comme le suggère d'emblée "1,000,000"... Un NIN qui s'écoute comme un QOTSA de croisière ("Echoplex") voire comme un White Stripes, avec la B.O. d'un thriller à la Fincher en bonus. Un NIN qui pourrait servir de bande-son idéale pour un film sur Mark Zuckerberg, même ? Ben oui, mais non, enfin pas vraiment : cet album n'est pas une étape négligeable dans sa discographie, au pépère Trent, t-t-t ! En tout cas pas plus que The Fragile. Pour tout dire : à chaque fois que je l'écoute j'ai presque envie de l'acheter. Et si je franchis pas le cap, c'est juste parce que... j'ai déjà With Teeth et Ghosts. Et que je vois pas trop ce que The Slip leur ajoute de fondamental qui mériterait un brin de mon pécule. C'tout. Ouais : The Slip est sympathique, et pas plus que sympa... mais il passe NIN-ckel chrome. Un disque qui ne paye pas de mine, mais qui n'a rien d'impersonnel. Le charisme du Trent boy étant ce qu'il est. The Slip a sa personnalité à lui dans le contingent, petite mais costaude : la personnalité du NIN que je ressors quand je veux surtout pas me prendre le chou, chouiner ou frisonner. C'est ça, sa place dans sa disco. C'est le petit NIN passe-partout qui va bien en soirée et quand j'ai pas l'humeur pour emprunter la spirale descendante, le NIN que j'm'envoie quand j'ai envie de manger un steak-frites, habillé en jean-baskets, un mercredi. Elle a tout de même du retour avec le recul, c'te p'tite sélection Reznor new millenium. Elle a ce son typique du gars quand il a le mojo, catchy-pumpy / goudronneux-hydraulique, et bien groovy et séducteur aussi ("Discipline", ouh yeah !) Et dans la deuxième partie donne un bon compte-rendu de ses capacités ambient, au-dessus de la mêlée. The Slip c'est presque son album le plus simple à papa Trent, son album "average Joe" de NIN-denim aux genoux usés, avec ses airs de version simplifiée de With Teeth. Et puis y a dans sa première partie ce bon p'tit feeling garage/stoner, qui me plaît bien et qui s'impose passé l'intro au riff ultra-basique... Après "Head Down", The Slip plonge dans le pur NIN-lounge sur sa seconde moitié, planante-biscornouille et rêveuse, comme un appendice à Ghosts. L'ambiance se pose même si ça "reznorise" un peu à vide ("Lights in the Sky" n'est clairement pas sa meilleure ballade au piano). "Corona Radiata" a un côté musique de jeu vidéo pas trop chiante à écouter... et le final réveille avec un de ces beats de robot queutard dont Trent à le secret, assez imparable. Pas un album majeur - sinon tendu aux majors - de Monsieur Reznor, vous l'aurez compris. Mais un qui ne manque pas de charme, et cela tient autant aux compositions qu'à le son - ahem, qu'au son. Rouillé-frais.

note       Publiée le mercredi 11 mars 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Slip".

notes

Note moyenne        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Slip".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Slip".

torquemada › vendredi 20 mars 2020 - 21:33  message privé !

Ca fait un peu compil' de chutes de studio (même si ça n'est pas le cas) mais "Letting You", "Head Down", "The Four Of Us Are Dying" arrivent largement à maintenir l'intérêt.

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › jeudi 12 mars 2020 - 15:24  message privé !

"Discipline" n'est pas mal mais ce n'est qu'une resucée de "Only". J'aime bien l'intensité sur "Head Down" et "Echoplex". "Lights in the Sky" est une ballade plutôt réussie, et les deux morceaux ambient sont cool. Par contre les morceaux rock burné me laissent totalement froid, notamment à cause de cette production qui sonne totalement artificielle.

Note donnée au disque :       
nowyouknow › jeudi 12 mars 2020 - 12:04  message privé !

Je vois davantage cet album comme un sampleur de ce qu'il faisait à l'époque, du genre album gratuit et j'en mets un peu pour tout le monde. Du rock de fosse pour 2-3 titres okay mais aussi de la pop à la With Teeth, un morceau introspectif dans la lignée des Hurt/ Right Where It Belongs, 1 ou 2 truc instrumentaux à la Ghosts, etc.

Note donnée au disque :       
Damodafoca › jeudi 12 mars 2020 - 11:28  message privé !

Préférant Reznor en obsédé de studio plutôt qu'en rockeur pour stade, j'ai vraiment aucune accroche avec cet album - à l'inverse des autres visiblement : je préfère ce qui vient avant (ghost, year zero, et de loin) et après (les OST, Hesitation marks...).

Demonaz Vikernes › mercredi 11 mars 2020 - 12:17  message privé !

Year Zero était déjà assez nul, mais le combo Ghost/Slip a vraiment achevé tout mon intérêt pour ce groupe. Jamais réécouté depuis sa sortie.