Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGang Of Four › Another Day/Another Dollar

Gang Of Four › Another Day/Another Dollar

cd • 5 titres • 21:59 min

  • 1To Hell With Poverty
  • 2Capital (It Fails Us Now)
  • 3History's Bunk!
  • 4Cheeseburger (live)
  • 5What We All Want (live)

informations

"Cheeseburger" et "What We All Want" (constituant la face B) ont été enregistrée en concert au Hammersmith Palais, le 30 mars 1981.

line up

Jon King (chant, melodica), Andy Gill (guitare, chant), Dave Allen (basse, chant), Hugo Burnham (batterie, chant)

chronique

  • gang of petit four

"To Hell With Poverty", c'est jouissif comme du Rita Mitsouko roulé dans la rouille. Le morceau de Go4 qui a le plus traumatisé The Rapture, à coup sûr. Le suivant et ses stridulations malades n'est pas en reste non plus. Funkpunk qui a de quoi mettre les nerfs au carré et l'humeur Corée du Nord... Envoi en lettre recommandée aux U.S.A., pays de la santé accessible à tous et de la nourriture saine. Cordialement. Sans parler de ce "History's Bunk!" aux échos de cauchemar métallique, qui fait du pied à la no wave la plus sordide. Contrairement à Wire, on est avec Gang of Four toujours invité à s'intéresser aux paroles, même si la musique se suffit amplement à elle-même ; qu'on ignore ou pas ces mots aussi corrosifs que les instruments ne change rien à l'efficacité sèche du son... C'est juste la cerise sur le couteau, pour ceux qui adorent se prendre la tête avec ces histoires de lutte des classes, et savourent l'ironie brutale dont font preuve certains panneaux des manifestations "antipouvoir", l'esprit de Go4 étant aussi celui-ci : l'ironie entre les sons crispés, le persiflage, qu'on use en défiance contre le haut, au lieu de s'éliminer à l'abri des regards ou pire. En matière de punk rock, on fait difficilement plus austère et psychorigide que Gang of Four, et en même temps rythmiquement plus imparable. Basique de chez basique mais pour la bonne cause. Du punk, en costume - et pourtant plus nu qu'un squelette. "Neat", "Extra dry". Stérilisé, mais pas assaini pour autant. Pas besoin de faire encore un dessin : elle se taille plutôt au coupe-chou, cette musique-là. Anémiée et obsédante comme au premier jour, avant l'injection de couleurs disco qui donnera Hard. Des copeaux de guitare débités des crissements en veux-tu en-voilà, et toujours ces danses de pantins blafards, sur des morceaux qui semblent à la fois disloqués et plus-serré-tu-meurs. Musique de jeunes hommes bien coiffés et bien habillés et toujours plus contractés, ayant une conscience accrue du rythme et de son pouvoir sur les articulations. E.P. qui vise le marché américain à dessein ("Cheeseburger", c'est pas une chanson c'est un miroir tendu) et qui apporte dans son petit bagage les trois inédits indispensables sus-cités, et deux version live bien acides. Le tout étant judicieusement inclus sur la réédition CD de Solid Gold, prolongeant la ponction lombaire par guitare-basse-batterie.

note       Publiée le dimanche 1 mars 2020

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Another Day/Another Dollar" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Another Day/Another Dollar".

    notes

    Note moyenne        3 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Another Day/Another Dollar".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Another Day/Another Dollar".

    Dioneo Envoyez un message privé àDioneo
    avatar

    Pour The Rapture je sais pas, mais To Hell With Poverty est sans aucun doute le morceau de Gang of Four qui me colle le plus au crâne, perso (genre celui qui pop immédiatement sous ledit quand on prononce le nom du groupe)... Excellent "couplage" oui, cet EP avec Solid Gold, sur la version CD. Les mecs à leur plus rigide-frigide-marxistes-école-de-francfort + funk hydroélectrique, ouais - et d'un côté ça en deviendrait risible tellement ils sont le nez dans le guidon sauf que... Sauf que ça claque trop (sec, fort...) pour qu'on est envie de se marrer, voilà.

    Note donnée au disque :