Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWeidorje › S/t

Weidorje › S/t

  • 1978 • Musea FGBG 4058.AR • 1 CD

3 titres - 36:03 min

  • 1/ Elohims Voyage (16:33)
  • 2/ Vilna (12:20)
  • 3/ Booldemug (7:10)

enregistrement

Château d'Hérouville, France, février 1978

line up

Michel Ettori (guitare), Patrick Gauthier (claviers), Bernard Paganotti (basse, chant), Kirt Rust (batterie), Alain Guillard (saxophone), Yvon Guillard (trompette, chant), Jean-Philippe Goude (claviers)

remarques

La réédition Musea inclut deux titres inédits en concert : "Rondeau" (8:48) et "Kolinda" (12:27), portant la durée totale du disque à 57:18

chronique

Styles
progressif
zeuhl
Styles personnels
zeuhl

Frustré par l'aventure écourtée au sein de Magma alors que Christian Vander ne savait plus trop bien sur quel pied danser, Bernard Paganotti, après avoir concédé son titre "Weidorje" au groupe sur le sépulcral "Üdü Wüdü", décide de voler de ses propres ailes et fonde Weidorje, le groupe, avec Patrick Gauthier, autre transfuge de la planète Kobaïa, mais aussi les frères Alain et Yvon Guillard (respectivement saxophone et trompette) et l'apport essentiel de Jean-Philippe Goude, qui double les parties de clavier de Patrick Gauthier. Alors que Magma montre de premiers signes de faiblesse qui vont lui coûter le reste de sa carrière en publiant le mitigé "Attahk", l'album de Weidorje semble arriver à point nommé pour assurer la relève et faire perdurer le mythe. En effet, "Elohims Voyage", du long de ses seize minutes, se veut une réponse cinglante au redoutable "De Futura" ; même progression rythmique, même entêtement. Mais la noirceur n'est là qu'en partie. Les voix ne sont pas aussi profondes que celles déployées par Magma et la section des cuivres s'emploie plutôt à faire décoller la musique du groupe, renouant avec le lyrisme des albums "1001° Centigrades" et "Mekanïk Destruktïw Kommandöh". Il faut dire que le groupe ne place pas sa priorité dans l'agencement d'une musique aux recoins troubles et obscurs. Le sens mélodique est du reste bien plus plus prononcé que chez le père fondateur, si bien que l'on croit assister à la confrontation réelle de deux parties distinctes du groupe, deux opposés, une face obscure et l'autre plus claire, son ying et son yang. C'est le même sentiment partagé qui assaille l'auditeur qui assiste, impuissant, à la manifestation d'une des nouvelles excroissances issues de l'esprit Magma, comme le fût déjà, par exemple, Zao. L'expérience n'aboutira pas toutefois à une récidive si bien que ce premier album de Weidorje est resté entouré d'une aura particulière. Mais sa musique ne rivalise, à aucun moment, avec l'intensité et la puissance du groupe de Christian Vander.

note       Publiée le vendredi 16 août 2002

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "S/t" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "S/t".

notes

Note moyenne        7 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "S/t".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "S/t".

Aladdin_Sane Envoyez un message privé àAladdin_Sane

Sans doute pas aussi sombre que Magma, cet album est quand même assez trippant dans son genre. En tous cas, j'adhère assez à ce prog-zeuhlien de bonne tenue.

Note donnée au disque :       
Thierry Marie Envoyez un message privé àThierry Marie

D'accord avec la chronique. Déjà à sa sortie, cet album ne m'avait que moyennement convaincu. Et son achat récent en cédé confirme le souvenir que j'en avais gardé: bien... mais bof. Pas une seconde Kirt Rust ne peut rivaliser avec le Maître, son jeu ne dynamite pas la musique. La composition de la première face reste trop basique sans que ce côté basique justement ne soit justifié par un engagement quelconque qui le transcenderait. Les compositions de la seconde face sont nettement mieux. Mais elles me donnent envie de vous recommander des plus chaudement "Le Morse" de Patrick Gauthier qui est vraiment un très bel album. (Quand Seventh Records va-t-il se décider à le rééditer...?)

Note donnée au disque :       
Dun23 Envoyez un message privé àDun23
"Elohim (אֱלוֹהִים , אלהים ) is a Hebrew word which expresses concepts of divinity" d'après wikipedia
Flowerking Envoyez un message privé àFlowerking
Ouais, maintenant que tu le dis... c'est peut-être à ça que je pensais! Merci!
Progmonster Envoyez un message privé àProgmonster
avatar
Aucune idée si l'inspiration vient d'une autre source, en tout cas ce qui est sûr, c'est que le terme a été utilisé par la secte des Raeliens (ceux qui escroquent les gens en leur prophetisant l'arrivée des extra-terrestres) puisqu'ils ont rebaptisés les petits hommes verts...Elohims !
Note donnée au disque :