Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDHannah Diamond › Pink and Blue

Hannah Diamond › Pink and Blue

  • 2013 • PC Music pc-s5 • 1 Téléchargement Web

téléchargement • 1 titre • 2:53 min

  • 1Pink and Blue2:53

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

remarques

chronique

Styles
pop
electro
Styles personnels
pop bubblegum-bass

On ne va quand même pas sortir tout un arsenal conceptuel pour parler d’une petite chanson pop d’à peine trois minutes. Dieu sait qu’on en a pissé de la copie sur PC Music au milieu des années deux-mille dix. Ça faisait bien longtemps aussi que quelque chose de vraiment étrange et nouveau n’était pas apparu. Avec une esthétique aussi forte. Parlons-en de l’esthétique du label, dont est en partie responsable la photographe et graphiste Hannah Diamond. Cette hyperréalité en full HD qui vire au malaise à force de tellement de densité dans les matières, de perfection non pas irréelle et encore moins surréaliste, mais bien hyperréaliste, y a pas d’autre mot, issue de cette culture de l’hystérisation de l’identité à travers sa représentation numérique constante. La transformation du moi en marque sur les réseaux sociaux. Au début personne ne savait trop ce qui se cachait derrière Hannah Diamond. Depuis on sait que non seulement c’est bien une vraie fille, mais qu’en plus elle ressemble pas mal à ses autoportraits lissés jusqu’à l’extrême, noyés dans ces tons pastel-as-fuck et ces attitudes au-delà de la virtualité la plus Instagramable. C’est le moment où on devrait parler de l’ « uncanny valley », mais on aura déjà glosé sans fin là-dessus. L’autre élément le plus intéressant à propos d’Hannah Diamond, c’est que c’était le cheval de Troie de PC Music pour faire de l’entrisme dans le grand cirque du pop-business. A l’opposée du spectre de l’infernale et invendable GFOTY, en somme. « Pink & Blue », c’est l’idée de la chanson pop parfaite selon PC Music, quelque part entre le mignardise de princesse Disney et l’agitation kawaii infantilisante de la J-pop. La voix d’Hannah est trop mignonne, trop sucrée, trop bébé. Trop tout en fait. Comme les paroles, dont le côté totalement littéral renvoie à l’essence de la pop. De la twee pop. Un truc pour adolescente qui se touche devant des photos de beaux gosses dans son lit encore encombré de grosses peluches. « I’m OK, how about you ? » demande Hannah en détachant les syllabes telle une assistante vocale Google totalement pétée aux pommes d’amour. Ça ou « I love you yeah yeah yeah », quelle différence ? C’est ça la pop. Mais là, avec ces synthés qui chatouillent comme des ringtones de gamines et ces rythmiques qui font des bulles, cette voix enfantine dénaturée qui tranche avec le visage mélancolique d’affiche de pub (avec placement de produit) de l’artwork, difficile de savoir si c’est du lard ou du cochon. De cochon d’ailleurs il n’est pas question, on renoue avec une sorte d’innocence de façade de la pop, alors que le business est saturé de figures de plus en plus sexualisées, voire pornographiques, depuis des décennies. C’est caché, derrière le vernis numérique, derrière l’avatar. Un peu de pudeur pour changer quoi ! C’est ça « Pink & Blue ». Alors que la production popinette totalement abusée (sans doute de A.G. Cook, mais aucun crédit n’est accordé, comme si ce single sortait de nul part, génération spontanée issue de l’océan numérique) et le visuel über-publicitaire pourrait faire suspecter quelque part une ironie un peu facile sur cette génération, en fait non, c’est à prendre de façon littérale : c’est en poussant tous les facteurs dans le rouge (enfin dans le rose pastel Photoshoppé jusqu’à épuisement) qu’on accède à une sincérité paradoxale. Derrière le masque, la même chose. Et puis le pire, c’est qu’une fois dans la tête, il est impossible de se séparer de la petite ritournelle magique de « Pink & Blue ». Gotcha !

note       Publiée le samedi 29 février 2020

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Pink and Blue".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Pink and Blue".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Pink and Blue".

Cinabre › mardi 17 novembre 2020 - 18:20  message privé !

C’est tellement mauvais... faut que j’le sample, ce machin!

Note donnée au disque :       
(N°6) › lundi 16 novembre 2020 - 23:42  message privé !
avatar

Dans un style un chouia plus tapageur diront-nous, mais les vocaux m'ont collé une bonne hyperglycémie. Comme quoi PC Music sort encore quelques trucs bien cools même si les grandes années c'est la chronique ci-dessus et affiliées.

Note donnée au disque :       
M-Atom › lundi 16 novembre 2020 - 20:57  message privé !

dans le genre complétement glucose le titre Wanted de Namasenda qui vient de sortir...

dariev stands › lundi 2 mars 2020 - 13:30  message privé !
avatar

ça oui