Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRudimentary Peni › Pope Adrian 37th Psychristiatric

Rudimentary Peni › Pope Adrian 37th Psychristiatric

cd | 12 titres

  • 1 Pogo pope
  • 2 The pope with no name
  • 3 Hadrianich relique
  • 4 II Papus Puss
  • 5 Muse Sick (Sic)
  • 6 Vatican't City hearse
  • 7 I'm a dream
  • 8 We're gonna destroy life the world gets higher and higher
  • 9 Pills, popes and potions
  • 10 Ireland sun
  • 11 Regicide Chaz III
  • 12 Iron lung

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Southern Studios, Grande-Bretagne.

line up

Nick Blinko (chant, guitare), Grant Brand (basse), Jon Greville (batterie)

chronique

‘Papas Adrianus’, ‘Papas Adrianus’…L’art comme expérience de vie ultime ou l’inverse…’Papas Adrianus’…Corridors blancs, sections psychiatriques…’Papas Adrianus’, ‘Papas Adrianus’…Question culturelle ? Bribes d’éducation ? Qu’est-ce qui conduit aux identifications religieuses lors des accidents psychotiques ? ‘Papas Adrianus’…1992, mauvaise année pour Nick Blinko alors enfermé en institut; bonne année pour la musique en revanche puisque la quasi-intégralité d’un des meilleurs Rudimentary Peni sera écrite durant cette période. ‘Papas Adrianus’, cette locution ouvre le disque et va tourner en boucle, sans interruption, en arrière-fond, y compris dans les espaces entre chaque chanson. A groupe unique, concept unique. ‘Papas Adrianus’, ‘Papas Adrianus’…Et qui était ce Pape Adrien le 37ème ? Blinko lui-même dans ses délires à en croire la légende; les titres parlent d’eux-mêmes. Voilà en tout cas un brillant opus, mêlant deathrock, post-punk goth, avec un son assez caractéristique de l’ère anarcho-punk britannique. On notera le travail simple mais remarquable de la rythmique, en particulier la basse, très en avant au mixage, parfaite pour le rendu post punk du truc. Le chant, lui, occupe volontairement le second-plan, comme une une présence mi-fantomatique mi-schizoïde…Le chanteur est-il moralement présent ? Délire-t-il dans son coin (les phrases ou mots répétés en boucle) ? Le groupe joue sur cette impression prenante tout au long du cd. On se réjouira également de la durée adéquate des compositions, la plupart tournant entre trois et quatre minutes. Quelques sursauts punk et torturés (‘Vatican’t City hearse’) mais globalement, le grisaille glauque de l’ensemble se caractérise par cet humour noir qu’on retrouve notamment chez P.I.L. (mimétisme certain sur ‘I’m a dream, par exemple). Bref, ‘Papas Adrianus’, ‘Papas Adrianus’…Du Rudimentary Peni grand cru bien plus goûté que le vin de messe…

note       Publiée le lundi 24 février 2020

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Pope Adrian 37th Psychristiatric' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Pope Adrian 37th Psychristiatric"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Pope Adrian 37th Psychristiatric".

ajoutez une note sur : "Pope Adrian 37th Psychristiatric"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Pope Adrian 37th Psychristiatric".

ajoutez un commentaire sur : "Pope Adrian 37th Psychristiatric"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Pope Adrian 37th Psychristiatric".