Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSlipknot › Day of the gusano (live in Mexico)

Slipknot › Day of the gusano (live in Mexico)

cd | 17 titres

  • 1 Sarcastrophic
  • 2 The heretic anthem
  • 3 Psychosicial
  • 4 The devil in I
  • 5 Me inside
  • 6 Vermilion
  • 7 Wait and bleed
  • 8 Prosthetics
  • 9 Before I forget
  • 10 Eeyore
  • 11 Duality
  • 12 Custer
  • 13 Spit it out
  • 14 Metabolic / 742617000027
  • 15 (Sic)
  • 16 People = Shit
  • 17 Surfacing / Til we die

dvd

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré live au Knotfest, Mexico City, Mexique, le 5 décembre 2015.

line up

Corey Taylor (chant), Sid Wilson (platines), Craig Jones (machines), Alessandro Venturella (basse), Chris Fehn, M. Shawn Crahan (percussions), Jay Weinberg (batterie), Jim Root, Mick Thompson (guitares)

chronique

Redécouvrir Slipknot, super, se payer la discographie entière, encore mieux mais un album live devait-il nécessairement figurer au programme ? En même temps, on ne parle pas de n’importe quel live mais de ‘Day of the gusano’. Premièrement il y a le DVD du film avec, ensuite, je me suis un fait un petit trip purement personnel sur le nom. ‘Gusano’, le ver mais aussi le ‘moins que rien’… L’année avant l’élection (LOL) de Orange Donald, choisir Mexico pour ce grand concert filmé, l’idée me plaisait. Je doute fortement qu’il faille voir un acte politique là dedans mais j’ai bien fantasmé sur le concept: c’est votre jour à vous, les maggots, ceux de l’autre côté de la frontière, les chicanos qu'on tire comme des lapins, toussa... En revenant sur terre, la set-list à de quoi surprendre car c’est véritablement le premier album qui récolte les honneurs (pas moins de huit morceaux) contre trois pour ‘Iowa’ et ‘Vol.3 (The subliminal verses)’. Trois aussi à peine pour ‘The Gray chapter’, le moins bien servi étant ‘All hope is gone’ avec deux chansons dont une dans un medley…Je ne connais pas les ventes du marché mexicain; était-ce une manière pour Slipknot de préparer une set-list spéciale pour le public du pays ? Certains titres étaient-ils trop frais émotionnellement ou pas assez répétés ? Mystère. Côté cd, niveau son, c’est excellent, les moyens ont été mis. Tout ressort, percussions et scratches compris. Corey assure à fond (même s’il donne parfois l’impression de manquer légèrement de souffle), communique avec ses fans et fait l’effort de balancer quelques phrases en espagnol local. Bref, la machine rodée assure son taf à fond, peut-être un peu trop d’ailleurs. C’est un live très correct, l’énergie est là, on évite le chaos (ils sont quand même neuf) mais les interprétations n’apportent pas une foule de nouveautés par rapport aux enregistrements studio si ce n’est l’impression de scène bien plaisante avec son halo si particulier. Niveau DVD, c’est sûr qu’un show Slipknot, c’est quelque chose. On peut reprocher le côté américain de la démarche mais comme le disaient Kiss, ‘le but est que les kids oublient tout du monde extérieur et de leurs soucis pendant deux heures’ et de ce point de vue, c’est réussi (mais peut-être banal pour un habitué des concerts de Slipknot ?): décor de ouf avec tête de démon surplombant la batterie, light-show incroyable, effets pyrotechniques, sans oublier l’agencement des instruments fort judicieux (notamment les kits de percussions surélevés qui en jettent et permettent aux clowns de jouer leur rôle en matière de mime notamment), les fameux masques…C’est très esthétique, très bien mis en avant par une mise en scène sobre, si, si. Personnellement, je trouve très classe; de l’occulte carton pâte version glacée, ça me va très bien. Sans compter quelques beaux moments lors de ‘Vermillion’ notamment où l’un des membres brandit le drapeau mexicain (je persiste, ces symboles-là ont valeur au Pays de l’Oncle Sam) ou quand les deux clowns martèlent le même kit pour 'Wait and bleed'. Même si de par mes goûts je reste un indécrottable des mini caves enfumées, j’aime qu’un groupe avec ressources propose un vrai spectacle total (franchement se taper une méga scène en baggy/ t-shirts..)… Le truc un peu nul, c’est que ma version ne propose que le concert or d’après mes recherches, le film dans son entier propose aussi des interviews des musiciens et des fans mexicains. Cette partie documentaire a été zappée de l’édition européenne…Très dommage à mon sens. Un bel objet qui répond aux attentes mais qui manque du piquant nécessaire pour devenir indispensable.

note       Publiée le lundi 17 février 2020

partagez 'Day of the gusano (live in Mexico)' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Day of the gusano (live in Mexico)"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Day of the gusano (live in Mexico)".

ajoutez une note sur : "Day of the gusano (live in Mexico)"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Day of the gusano (live in Mexico)".

ajoutez un commentaire sur : "Day of the gusano (live in Mexico)"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Day of the gusano (live in Mexico)".