Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZJohn Zorn › Insurrection

John Zorn › Insurrection

  • 2018 - Tzadik, TZ 8359 (1 cd digipack)

détail des votes

Membre Note Date
Nicko      mercredi 12 février 2020 - 22:04

cd | 10 titres | 46:24 min

  • 1 The recognitions [03:41]
  • 2 Pulsations [08:26]
  • 3 A void [04:50]
  • 4 Mason and Dixon [05:04]
  • 5 Progeny [02:33]
  • 6 The journal of Albion Moonlight [06:55]
  • 7 The atrocity exhibition [04:44]
  • 8 The unnameable [03:12]
  • 9 Cat's cradle [03:07]
  • 10 Nostromo [03:47]

enregistrement

Enregistré les 12 et 13 décembre 2017

line up

Trevor Dunn (basse), Julian Lage (guitares), Matt Hollenberg (guitares), Kenny Grohowski (batterie)

chronique

Styles
black music
blues
funk
jazz
free jazz
rock
hard rock
Styles personnels
easy listening zornien

"Insurrection" est un nouveau projet de John Zorn. Cette fois, il s'agit d'un quatuor deux guitares-basse-batterie plutôt conventionnel dans le monde de Zorn. Et là, on peut dire qu'on est en terrain connu avec une base rythmique assez phénoménale composée de Trevor Dunn à la basse (oui, encore et toujours lui !) et de Kenny Grohowski (batteur multi-registre passant du jazz au metal le plus extrême) et de deux guitaristes relativement jeunes dans l'univers zornien, Julian Lage et Matt Hollenberg. Et franchement, c'est du caviar ! "Insurrection", c'est un mélange détonnant de rock/hard rock/jazz/easy listening/blues/funk dans la plus pure tradition de John Zorn. On retrouve ce son de guitare si limpide et doux qui a fait le bonheur des Dreamers (mais écoutez-moi ce "Mason and Dixon" absolument magnifique !), mais qui n'oublie pas non plus d'être plus agressif avec des parties purement hard rock années 80, mais à la sauce Zorn. Sérieux, dans "A void", je vois clairement du Aerosmith qui jammerait et divaguerait sans fin en concert sur un de leurs standards des 70's ! "The atrocity exhibition" rappelle le rock froid, mécanique et technique de King Crimson. Et tout ça en gardant une inspiration intacte. Là, on est dans du Zorn carrément mélodique, super bien composé et facile à intégrer, avec des touches de funk groovy imparables. Il fait clairement partie des disques les plus accessibles de l'Américain, dans un registre similaire au déjà excellent "Psychomagia". Kenny Grohowski est génial avec une dextérité et un touché de tous les instants, sachant aller vite mais en restant doux puis enchaînant sur des parties bien plus brutales et jouissives où il lâche les chevaux. Il y a vraiment ici une touche Zappa dans cette envie de sortir des sentiers battus mais tout en gardant un sens de la mélodie et du riff intact avec ce côté jouissif et jusqu'au-boutiste qui te prend à la gorge et te donne envie de crier tellement c'est bon. Oui, ce disque se fredonne presque, il est ultra groovy, mais toujours avec ce côté déjanté qui donne tout son cachet à l'ensemble. L'album est varié, super bien travaillé avec toujours une interprétation excellente, pleine de sensibilité. Il s'agit d'un disque parfait pour découvrir l'univers de Zorn, aventureux, diversifié, d'une qualité irréprochable, mais sans partir dans des délires incontrôlables. C'est vraiment avec des disques comme celui-ci où je me dis que ce type est exceptionnel, tous ses projets différents, ses albums soi-disant inaudibles, sa créativité sans bornes, qu'on pourrait penser qu'il dérive sans savoir se poser, sans arriver à le suivre ou à le cerner... Et puis là, il te sort un disque géant, mélangeant tous ces styles qu'il a défrichés par le passé, toutes ces sonorités, solos improbables qu'il a travaillé sur ces précédents projets pour un résultat hallucinant ! Il est évident qu'on retrouve sur ses albums des patterns, des similitudes, une patte John Zorn, même dans ses projets les plus fous, et là, c'est un peu comme si on y trouvait toute la quintessence. Voilà, "Insurrection" est un album majeur de la discographie ahurissante de l'artiste !

note       Publiée le mercredi 12 février 2020

partagez 'Insurrection' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Insurrection"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Insurrection".

ajoutez une note sur : "Insurrection"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Insurrection".

ajoutez un commentaire sur : "Insurrection"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Insurrection".

saïmone › jeudi 20 février 2020 - 16:51  message privé !
avatar

La version Zorn de Magma. Très bon ! Kenny joue aussi chez Imperial Triumphant, pour info !

nicola › jeudi 13 février 2020 - 14:48  message privé !

OK. C’est possible de rajouter l’information dans le coin des exécutants John Zorn (compositeur) ?

Nicko › jeudi 13 février 2020 - 09:36  message privé !  Nicko est en ligne !
avatar

Il faut vraiment comprendre que sur ses albums des 5-6 dernières années, voire plus, Zorn est le compositeur, point. C'est lui qui compose 100% des albums qui sortent sous son nom. Après, il ne joue que dans 5-10% des disques à mon avis. Ceux de solo de claviers et quelques-uns où il y a du saxo...

Note donnée au disque :       
(N°6) › jeudi 13 février 2020 - 09:29  message privé !
avatar

Faut suivre, ça fait très longtemps que la plupart des albums estampillés John Zorn n'ont pas John Zorn comme instrumentiste. On pourra trouver que c'est soit gonflé de la part du petit père, soit que c'est très logique vu que c'est lui qui compose/dirige les machins et qu'en plus, un disque de John Zorn se vendra forcément plus qu'un disque de Trevor Dunn/Julian Lage/Mark Hollenberg/Kenny Grohowski, par exemple...

nicola › jeudi 13 février 2020 - 08:19  message privé !

Un quatuor de John Zorn sans John Zorn parmi les musiciens ?
1 Trevor Dunn, 2 Julian Lage, 3 Matt Hollenberg, 4 Kenny Grohowski. Ça fait bien quatre.