Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMagma › Mekanïk destruktïw kommandöh

Magma › Mekanïk destruktïw kommandöh

cd • 7 titres • 38:47 min

  • 1Hortz Fur Dëhn Stekëhn West09:34
  • 2Ïma Süri Dondaï04:28
  • 3Kobaïa is de Hündin03:35
  • 4Da Zeuhl Wortz Mekanïk07:48
  • 5Nebëhr Gudahtt06:00
  • 6Mëkanïk Kommandöh04:08
  • 7Kreühn Köhrmahn Iss de Hündïn03:14

informations

The Manor Studios, Londres, Angleterre, 1973

line up

Klaus Blasquiz (chant, percussions), Teddy Lasry (saxophone, flûte), Jannick Top (basse), Christian Vander (batterie, chant, orgue, percussions), Stella Vander (chant, chœurs), Jean-Luc Manderlier (piano, orgue), René Garber (clarinette, basse, chant), Claude Olmos (guitare), Muriel Streisfeld (choeurs), Evelyne Razymovski (choeurs), Michèle Saulnier (choeurs), Doris Reihnardt (choeurs)

chronique

"Mekanïk Destruktïw Kommandöh", troisième mouvement de "Theusz Hamtaahk" (mais premier à paraître) est, selon les notes du livret "le jugement de l'humanité pour toute sa vulgarité, sa cruauté, son inutilité, et son manque d'humilité comme seul Nebehr Gudahtt, prophète, agi par l'univers, a pu le concevoir dans son infine sagesse". Le compositeur explique : "Cette œuvre, créée en toute humilité, retrace l'histoire d'un humain qui, un jour, s'adressa à tous les terriens en leur expliquant les raisons pour lesquelles ils doivent disparaître de la Terre". C'est simple : M.D.K., c'est la guerre, le chaos, l'apocalypse, la fin des temps. Bien que Claude Olmos vienne jouer de la guitare sur ce "magnus opus", ne vous attendez pas à un déluge de larsens ou de décibels bien gras ! L'offensive, la charge militaire est menée conjointement par la paire rythmique Vander/Top qui écrase tout sur son passage et sa chorale kobaïenne exaltée qui, avec l'ensemble des cuivres, arrive à des sommets de théâtralité rarement égalés. Ce nouveau disque de Magma est une longue marche militaire en sept mouvements qui fait monter progressivement la tension jusqu'à son aboutissement que l'on sait inévitable. Le climax est atteint sur "Mekanïk Kommandöh" où puissance et intensité joignent leurs efforts, stimulant le large ensemble à se lancer dans l'assaut final et sans pardon. "Kreühn Köhrmahn Iss de Hündïn" est le calme après la tempête où les incantations possédées de Klaus Blasquiz et Stella Vander clament, avec exaltation, les louanges au Kreühn Köhrmahn, avant d'être projetés dans le néant. La musique Zeuhl dans toute sa splendeur. Monstrueuse. Épique.

note       Publiée le vendredi 16 août 2002

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Mekanïk destruktïw kommandöh" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Mekanïk destruktïw kommandöh".

notes

Note moyenne        80 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Mekanïk destruktïw kommandöh".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Mekanïk destruktïw kommandöh".

Aladdin_Sane Envoyez un message privé àAladdin_Sane

C'est l'heure de la messe

Int Envoyez un message privé àInt

Vu hier soir en concert à Bordeaux, ils ont rejoué l'album dans son intégralité pour les 50 ans, c'était une sacrée expérience. Cosmique et apocalyptique, drôle et sublime... Mägnifikeüh

Note donnée au disque :       
Aladdin_Sane Envoyez un message privé àAladdin_Sane

Un bout de temps que je ne l'avais pas écouté celui-là. J'avoue que ce n'est pas mon album préféré du groupe même si je lui reconnais d'énormes qualités (la face 2, oui je parle en terme de vinyle, c'est quand même quelque chose).

nicola Envoyez un message privé ànicola

La base, dioude, la base.

Note donnée au disque :       
zugal21 Envoyez un message privé àzugal21

Exaltant

Note donnée au disque :