Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTwin Temple › Twin Temple (bring you their signature sound...satanic doo-wop)

Twin Temple › Twin Temple (bring you their signature sound...satanic doo-wop)

cd • 11 titres

  • 1The Devil didn't make me do it
  • 2Lucifer, my love
  • 3Sex Magick
  • 4Know how to hex you
  • 5I'm wicked
  • 6In Lvx
  • 7Santa Muerte
  • 8Let's hang together
  • 9Femme Fatale
  • 10In Nox
  • 11Satanic initiation ritual (secret track)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Jazzcats Studios, Long Beach, Californie, USA

line up

Alexandra James (chant, choeurs), Zachary James (guitare, choeurs)

Musiciens additionnels : Aaron Orbit (basse), Ian Anderson (saxophone), Louis Lopez (trompette), Robin Ryder (batterie), Jeffrey Howell (orgue, piano)

remarques

https://www.twintemple.com/

chronique

Styles
blues
gothique
jazz
Styles personnels
satanic doo-wop

Aaaah, ils étaient nombreux à se gausser en la voyant trébucher, à se repaître de ses doigts d’honneur bancals, ses prestations merdiques pour cause de produits, à jaser sur ses frasques avec son junkie de mec…Avant de pleurnicher parce qu’elle avait une si belle voix…Ouaaaais, mais Amy, elle avait passé un pacte avec Satan (une de plus) et la voilà donc revenue du royaume des morts flanquée d’un nouveau petit ami et ayant émigré aux USA (le grand Satan, c’est pas moi qui le dit). Voilà pour la version fantasme. La réalité s’appelle Twin Temple, un couple d’artistes ayant la particularité de gérer leur propre cercle satanique (post-Lavey, je précise, la version sympa). Dans le flyer qu’on peut choper dans le bundle de leur album, on trouve dans la FAQ la question: ‘faut-il écouter du metal pour être sataniste ?’. Réponse nette: ‘Bien sûr que non, on adore les vieux trucs’; d’ailleurs le duo parle de son ‘doo wop satanique’. Au delà de l’imagerie théâtrale occulto-kitsch, que trouve-t-on ? Un brillant album capable de passer la Motown, le cabaret-jazz, à la moulinette satanique et faire vibrer le petit coeur qui bat à l’intérieur des poitrines les plus velues. Alexandra James a un timbre grandiose ressemblant à s’y méprendre à feu Amy Winehouse, quant aux arrangements de Zachary James, ils ramènent à la vie les harmonies qui ont fait la gloire des 50’s: orgues, cuivres, rythmiques jazzy, piano, guitares blues, tout est là…Avec en plus tantôt une petite touche musique de film hollywoodien (‘In Lvx’), tantôt quelque chose de vaguement Lynchien (brillant ‘I’m wicked’), sans oublier quelques accents western spaghetti (‘Santa muerte’). ‘Femme fatale’ la bien nommée éveille les fantômes de Doris Day, Rita Hayworth ayant suivi leur catéchisme à l’Eglise de Satan. D’ailleurs, l’album rompt avec son atmosphère pour conclure avec un rituel d’invocation qui rappelle justement celui de la messe satanique pratiquée au sein de ladite église. Evidemment, on peut reprocher le côté racoleur (Satan a plus la cote que ce bon vieux Jésus et sa dégaine de hippie) mais d’un autre côté, pour qui comme moi apprécie ce genre de musique, Twin Temple pourraient bien être ceux qui l’ouvriront à des publics pas forcément friands à la base (premières parties de Ghost, Uncle Acid et j’en passe) et raviront les fans de Amy Winehouse en deuil ou juste les amateurs de sensualité classe, le parfum de cire noire et l'humour en prime.

note       Publiée le lundi 13 janvier 2020

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Twin Temple (bring you their signature sound...satanic doo-wop)".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Twin Temple (bring you their signature sound...satanic doo-wop)".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Twin Temple (bring you their signature sound...satanic doo-wop)".