Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAtari Teenage Riot › The Future of War

Atari Teenage Riot › The Future of War

cd | 12 titres | 58:21 min

  • 1 Get Up While You Can [3:28]
  • 2 Fuck All! [3:08]
  • 3 Sick To Death [3:40]
  • 4 P.R.E.S.S. [4:19]
  • 5 Deutschland (Has Gotta Die!) [3:02]
  • 6 Destroy 2000 Years Of Culture [3:51]
  • 7 Not Your Business [2:32]
  • 8 You Can't Hold Us Back [4:00]
  • 9 Heatwave [2:43]
  • 10 Redefine The Enemy [3:58]
  • 11 Death Star [5:23]
  • 12 The Future Of War [3:44]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Produit par Alec Empire, Empire Studio, Berlin 1996. Voix enregistrées au MK Audio, Berlin, assisté par Janek S.

line up

Alec Empire (programmation, voix), Hanin Elias (voix), Carl Crack (voix)

remarques

Illustration par Henni Hell.
Sorti en vinyle, cd. Réédition remasterisée sur bandcamp, 2012.

chronique

C'est difficile de parler de ce groupe sans parler de politique... vu que je suis censé mettre un disclaimer quand ça contrevient à la loi, est-ce que je dois écrire un laïus à ce propos ? Les appels à l'émeute ça compte ? Car qui a vu Atari Teenage Riot en concert à Berlin sur cette vidéo, ou en vrai dans son corps comprendra... oui, cette vidéo où ils sont sur un camion à balancer des gros riffs recyclés des Stooges en hurlant "allez on en a plein le cul foutez moi tout ça par terre" et là hop ! Effectivement des mouvements de masse font que ça brule et ça fouette du tonfa. En les voyant les menottes aux poignets à la fin on se dit "ils aiment ça les coquins" ! Sur Future of War vous aurez donc du nihilisme, de la révolte furieuse, ponctuée de guitare saturée mais pas trop non plus, c'est assez non assez noise pour être assez bien reçu (vous comprenez assez bien ?) ; c'est assez bon en somme et j'aime assez bien les morceaux plus lents où Empire (c'te blase) beugle, Carl Crack (la CC!) craque ou Elias, la fille à la coupe de cheveux situationniste déclame ou hurle (coupe de cheveux) et qu'il y a des bruits de fins du monde derrière : ils disent que la presse peut brûler, que Berlin peut brûler, que tout ce qui leur casse les roustons peut brûler ! Pol Pot hardcore ! Beeuargh? Sinon imaginez de la techno hardcore au stand d'une fête de la cyberHumanité avec des gens en noir qui jouent super fort et hurlent que l'Allemagne doit crever, qu'il faut réagir tant qu'il est encore temps ou, tout simplement, que tous peuvent aller se faire foutre, ouais tous ! "Lui, toi, toi, et toi, et elle, et ça, et tout le reste !". Avec une dizaines de points d'exclamation !!!!!!!!!!!!!!!!! Ce disque qui m'avait quand même bien marqué à l'époque et qui, la maturité ou la blasitude aidant se périmera un peu, saura se réveiller quand je sens dans l'air comme des relents de soufre, que les regards se durcissent et que les petits poings se serrent dans les poches. En général ça arrive à la fin de l'automne, jamais fin août en France. Hmm...

note       Publiée le jeudi 5 décembre 2019

partagez 'The Future of War' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Future of War"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Future of War".

ajoutez une note sur : "The Future of War"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Future of War".

ajoutez un commentaire sur : "The Future of War"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Future of War".

Klarinetthor › vendredi 6 décembre 2019 - 15:10  message privé !

cool mais un peu moins que le premier. Pfiou, ATR étaient venu au hellfest ya quelque année, dommage c'était en même temps que les Swans si je me souviens bien, j'étais arrivé trop tard.

Note donnée au disque :