Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMeat Puppets › II

Meat Puppets › II

détail des votes

Membre Note Date
Rastignac      samedi 23 novembre 2019 - 07:29
kranakov      samedi 23 novembre 2019 - 11:45
Raudus      samedi 23 novembre 2019 - 21:18
A.Z.O.T      lundi 25 novembre 2019 - 05:09
Klarinetthor      lundi 25 novembre 2019 - 12:54
EyeLovya      samedi 23 novembre 2019 - 15:26

vinyl 33t | 12 titres | 29:57 min

  • 1 Split Myself In Two [02:22]
  • 2 Magic Toy Missing [01:20]
  • 3 Lost [03:24]
  • 4 Plateau [02:22]
  • 5 Aurora Borealis [02:44]
  • 6 We're Here [02:40]
  • 7 Climbing [02:41]
  • 8 New Gods [02:09]
  • 9 Oh, Me [02:59]
  • 10 Lake Of Fire [01:54]
  • 11 I'm A Mindless Idiot [02:26]
  • 12 The Whistling Song [02:56]

enregistrement

Enregistré par Spot au Total Access, Redondo Beach, Californie, avril-mai 1983. Mixé au Chaton, Scottsdale, Arizona, novembre 1983.

line up

Curt Kirkwood (guitare, voix), Derrick Bostrom (batterie), Cris Kirkwood (basse, voix)

remarques

Sorti en vinyle et cassette. Réed. CD en 1987, remasterisé en 1999 (avec plusieurs bonus, reprises, prises alternatives, etc.)
Illustration par le groupe.

chronique

Styles
punk
rock alternatif
Styles personnels
meat puppets

Après un premier album bien trop abrasif à mes oreilles, Meat Puppets, jeunes et fougueux musiciens de là-bas là-bas, étaient alors considérés comme trop doués par les plus bourrins et comme trop bourrés par les plus doués... mais j'ai essayé de mon côté de jouer comme eux pour comprendre les critiques ("mon gamin de cinq ans peut faire pareil")... mais qu'est-ce que c'est difficile de bien chanter faux ! De bien laisser tomber sa guitare en larsen pour créer un effet qui résonne comme une mélodie se collant dans la tête après avoir balancé un solo démentiel joué trop vite ! Sans un seul putain de pain ou alors les dissonances sont faites exprès, rien n'est dû au hasard dans ce chaos bien représenté par le vomi qui illustre la pochette de ce disque... Cet album à la pochette belle et bien immonde, sobrement intitulé "II" sera truffé de ce genre de plans "faites pas gaffe à moi, je suis un virtuose et je cache tout derrière des demi-tons pour faire le tri entre ceux qui nous aimeront et les autres". Ces chansons country folk punk prog euh... rock sont d'une précision infernale, parfois jouées très rapidement, parfois xanaxifiées par je ne sais quoi, certaines se rappelleront le hardcore qui tricote type Minutemen ou NoMeansNo, les autres se casseront les oreilles sur ces (faux) canards : voilà le contenu. Une substance qui, depuis maintenant des dizaines d'années passe tout seul, pas un seul moment d'ennui, pas une seule faute de goût, des refrains qui déchirent les petits cœurs, des trouvailles comme ces sifflements que Tom Sawyer pourrait sortir, de notes de basse qui s'écroulent dans le néant, de voix poussée jusqu'à la cassure, de riffs qui tuent, de solos qui tuent, de basse qui tue, de mélodies qui tuent et qui tuent et qui re-tuent, pauvre de moi ! Tout n'est pas joué à fond la caisse, oui, le groupe sait ralentir pour faire semblant de rêvasser et balancer comme des synthèses de noise rock ou de psychédélisme en cinq secondes ; ou de se révéler champions de la mélodie qui tue, de la mélodie qui tue, de la mélodie qui tue ; champions de la chanson. Cet album sera si définitif que je ne me casserai jamais le cul pour découvrir le reste de leur discographie, exception faite d'une oreille distraite posée sur Too High to Die. Surtout, s'accrocher à ses névroses et à ce qu'on considère comme bon ; surtout ne pas laisser s'éroder cette supposée mémoire de ce qui nous a été cher ; surtout ne pas l'immerger sous d'autres réceptions, d'autres points de vue ! Surtout ne pas être critique, ne pas revenir sur soi ou sur quelque raison que ce soit, juste écouter cette musique qui suivra toute la vie de celui qui l'aura chérie au moment où il le fallait.

note       Publiée le samedi 23 novembre 2019

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

partagez 'II' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "II"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "II".

ajoutez une note sur : "II"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "II".

ajoutez un commentaire sur : "II"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "II".

boumbastik › jeudi 28 novembre 2019 - 21:06  message privé !

Les mecs de Cake ont du beaucoup écouter cet album avant de pondre Fashion Nugget.

Rastignac › jeudi 28 novembre 2019 - 19:28  message privé !
avatar

en fait je trouve qu'il y a un dénominateur commun : une sorte de hardcore métissé et virtuose chez tous ces groupes. Il y a juste la politique qu'on entend moins (ou pas du tout?) chez Meat Puppets. Les deux autres références sont "cowpunks", quelques chroniques sur guts dans ce genre là. Meat Puppets sonne bien country.

Note donnée au disque :       
Dun23 › jeudi 28 novembre 2019 - 19:09  message privé !

Pas grave! Ce n'est jamais du temps perdu de tenter des choses, des fois, on tombe sur une perle rare. Après, ceux que tu cites là, c'est inconnu au bataillon par chez moi.
Parce que, on est bien d'accord, Nomeansno et Minutemen, le lien entre ces 2 entités s'entend quand même méchamment.

Rastignac › mercredi 27 novembre 2019 - 11:38  message privé !
avatar

Uncle Tupelo et Blood on the Saddle? ou autre chose.

Désolé de t'avoir induit en erreur.

Note donnée au disque :       
Dun23 › mercredi 27 novembre 2019 - 10:44  message privé !

Ouais bon ben en fait, nope, not for me. La référence nirvanesque aurait du m'en tenir éloigné de base mais je suis curieux. Nomeansno et Minutemen dans la même phrase m'a fait tomber dans le piège, j'entends pas le lien.