Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCannabis Corpse › Nug So Vile

Cannabis Corpse › Nug So Vile

cd | 11 titres | 35:43 min

  • 1 Conquerors of Chronageddon [03:15]
  • 2 Nug So Vile [03:08]
  • 3 Blunt Force Domain [03:43]
  • 4 Cylinders of Madness [02:42]
  • 5 Blasphemy Made Hash [03:40]
  • 6 Cheeba Jigsore Quandary [03:23]
  • 7 Edibles Autopsy [03:14]
  • 8 Dawn of Weed Possession [03:27]
  • 9 The Cone is Red (Long Live the Cone) [02:21]
  • 10 The Ultimate Indica-ntation [03:57]
  • 11 From Enslavement to Hydrobliteration [02:53]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Produit par HallHammer et Land Phil. Enregistré par Blaze, HallHammer et Land Phil au studio Blaze of Torment. Mixé par Blaze et Jarrett Pritchard. Masterisé par Jarrett Pritchard.

line up

Adam Guilliams (guitare), Phil "Landphil" Hall (voix, basse), Josh "HallHammer" Hall (batterie)

Musiciens additionnels : Brandon Ellis (guitare [5])

remarques

Sorti en cd, vinyle, cassette, digital. Illustration par Pär Olofsson.

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
hommage comme il faut

Cannabis Corpse est, comme son nom l'indique, un furieux hommage à deux entités : le death metal et une plante dont la consommation est [insérez un terme légal ou un affect]. C'est surtout le symbole parfait de cet adage que je viens d'inventer : "les bonnes blagues sont poilantes surtout quand elles sont bien foutues, préparées avec amour, respect et génie". Ici, la jokounette a dépassé tout entendement, prenant une forme indépendante de toute volonté humaine, dépassant même parfois les références invoquées aujourd'hui vieillissantes... Cannabis Corpse est devenu une sorte d'IA de la blague dans le sens où, si vous enleviez cette référence un peu nulle à la Jay et Silent Bob vous n'auriez plus qu'un putain de très bon groupe de death metal, très groovy, avec pleins de petites trouvailles mélodiques et rythmiques. N'oublions pas que c'est le bassiste de Municipal Waste et son frangin qui sont à l'origine de ce monstre rigolo est efficace comme jamais ; un groupe qui a le sens du mosh, de la rupture de nuque, du balayage de coude en tournant en rond comme un cono dans la boue ! Alors, après presque quinze années de carrière, des références à Cannibal Corpse évidemment mais aussi Suffocation (qu'on entendra beaucoup dans l'album chroniqué), Entombed ("Left Hand Pass" lol), etc., cinq albums et autant de jeux de mots sur la weed, nous dégustons donc "Nug So Vile "(*clin d'oeil*) un album qui s'envoie, ô surprise, avec beaucoup de facilité au fond du gosier ; putain, c'est tellement bon que j'en perds mon anglais. Très bonne nouvelle que l'arrivée d'un album aussi bien foutu, et distillant au mieux la sève du death américain le plus rondelet et mosheur ; après avoir vu roder ce nom de groupe pendant des siècles en esquissant un très faible sourire, je me rends compte que je suis une nouvelle fois passé à côté d'un monstre très sympathique ; faut pas trop écouter ses calembours certes ; mais il peut pas s'en empêcher ! Il nous aime trop !

note       Publiée le mardi 5 novembre 2019

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

partagez 'Nug So Vile' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Nug So Vile"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Nug So Vile".

ajoutez une note sur : "Nug So Vile"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Nug So Vile".

ajoutez un commentaire sur : "Nug So Vile"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Nug So Vile".