Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAll Living Fear › Minimum resistance

All Living Fear › Minimum resistance

cd | 10 titres

  • 1 Each and every way
  • 2 Someone under everyone
  • 3 Blue sky
  • 4 Minimum resistance
  • 5 Last goodbye
  • 6 More than a woman
  • 7 Scream me a whisper
  • 8 Inside my mind
  • 9 Nature's land
  • 10 Stranger to none

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Pludda House, Grande-Bretagne

line up

Andrew B. Racher (chant, clavier), Matthew H. S. North (guitare, basse, clavier), Cromwell Knightshade (boîte à rythmes)

chronique

Oui, All Living Fear est un bien un groupe goth mais leurs premiers hits, ‘Jessica’ et surtout ‘Crimson’, de même que leur nom, ont peut être un peu induit en erreur. Dès ce second album, on sent en effet que le ton s’est vaguement allégé. Les ingrédients sont les mêmes que précédemment mais il est clair que le combo ne revendique pas une image über-sombre, préfère parler de sentiments, de leur complexité, que de cimetières et d’anges déchus, ce qui ne signifie pas non plus qu’ils renient le circuit goth dans lequel ils évoluent. On a simplement l’impression que les deux compères jouent les choses à leur manière sans chercher à projeter tel ou tel visuel. La recherche de mélodies forte demeure une priorité avec de belles réussites, notamment le mélancolique ‘Blue sky’, de même que des ‘Minimum resistance’, 'Each and every way' aux riffs plus appuyés mais Matthew North n’a pas peur d’épurer parfois son jeu, de sonner plus clair en laissant les synthés l’épauler ainsi sur ‘Last goodbye’. Le timbre spécial de Andrew Racher joue un rôle important dans l’ambiance gothique, la musique elle-même sonnant volontiers triste plus que vraiment sombre. La guitare sait se montrer incisive mais les sonorités du synthé ne piochent pas forcément dans le lourd. Qu’on ne se méprenne pas, le talent du duo réside justement dans cet équilibre d’éléments à priori un brin antinomiques et produisant pourtant un tout très cohérent, une forme de goth rock 'léger', dynamique, aux mélodies soignées, aux ambiances efficaces et catchy. All Living Fear se verra d’ailleurs proposer deux ans plus tard d’ouvrir pour Faith and the Muse à Whitby. Un bel éclat de gloire avant le départ de Racher et une orientation plus rock (non dénuée d’intérêt même si son remplaçant n’aura pas son charisme vocal).

note       Publiée le mardi 29 octobre 2019

partagez 'Minimum resistance' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Minimum resistance"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Minimum resistance".

ajoutez une note sur : "Minimum resistance"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Minimum resistance".

ajoutez un commentaire sur : "Minimum resistance"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Minimum resistance".